Des activités saisonnières qui apparaissent pendant le mois sacré : Ces métiers qui gravitent autour du Ramadan

La cérémonie du 27ème jour du Ramadan est un rite incontournable. De nombreux commerces changent leurs activités pour organiser cette soirée au grand plaisir des enfants. Hanane, maquilleuse, compte travailler cette année à plein temps

Le mois sacré est une occasion en or pour gagner de l’argent. Beaucoup de personnes saisissent cette opportunité pour modifier leurs priorités mais aussi leurs métiers. Ventes privées, défilés de mode et dégustation des mets ramadanesques sont la nouvelle tendance pour vendre.

Le Ramadan apporte avec lui son lot de changements alimentaires mais aussi vestimentaires au grand plaisir des vendeurs. À cette occasion, les métiers saisonniers apparaissent pour répondre à la demande des consommateurs. Le marché foisonne de gens prêts à offrir leurs services. Ils sont même prêts à changer de métier comme c’est le cas de Nawal, institutrice. «Quelques semaines avant le mois sacré, j’ai eu l’occasion d’exercer ma passion. J’ai troqué mon tablier d’institutrice contre celui de styliste. J’ai profité des vacances scolaires pour acheter les tissus et choisir les modèles. Avec l’aide de deux artisans, j’ai réussi à terminer ma première collection de djellabas et gandouras à temps. Cette année la tendance est la peinture sur soie, la djellaba makhzania et les couleurs pastel et j’ai misé sur cela pour attirer mes clientes. J’ai même organisé plusieurs ventes privées et mes articles se sont vendus comme des petits pains». Avant d’ajouter : «Le stylisme n’empiète pas sur mon métier d’institutrice, vu que je le pratique durant mes heures et jours de repos. Je préfère gagner de l’argent en faisant des djellabas que faire des heures supplémentaires aux élèves et obliger leurs parents à payer des fortunes».

Bien avant le Ramadan, des centaines de personnes travaillent d’arrache-pied pour préparer les collections de djellabas mais aussi de mets ramadanesques comme c’est le cas de Salima. «Je travaille dans une administration publique et mon salaire ne couvre pas tous mes besoins. Pour cela, durant le mois sacré je prépare la chebbakia, briouates et sellou et je les vends à mes collègues. Aujourd’hui, les femmes veulent bien garnir leur table mais ne veulent plus être au four et au moulin et c’est pour cela qu’elles font appel à nos services». Et d’ajouter : «Quelques jours avant le mois sacré, les commandes battent leur plein. D’ailleurs cette année, j’ai fait appel à mes sœurs pour m’aider à préparer ces délices sucrés. Mon mari, lui, s’occupe de la livraison».

Depuis quelques années, un autre métier connaît un énorme succès, en l’occurrence l’organisation de la cérémonie du henné. Cette cérémonie du 27ème jour du Ramadan est un rite incontournable. De nombreux commerces changent leurs activités pour organiser cette soirée au grand plaisir des enfants. Hanane, maquilleuse, compte travailler cette année à plein temps: «La cérémonie du 27 Ramadan est une occasion en or pour gagner de l’argent. D’ailleurs, j’ai contacté un ami photographe, un groupe de dkaykia et j’ai déjà loué les ammarias et les tenues de mariées pour les petites filles. Ma sœur, elle, va s’occuper du henné». Agenda sous le bras, Hanane explique qu’elle a aménagé le garage de sa maison pour y dresser son attirail. Dans ce garage, les petites filles seront maquillées et habillées avant d’être portées sur la ammaria. Hanane confirme qu’au cours d’une soirée, les recettes peuvent facilement dépasser les 4.000 DH. «Pour les photos, le maquillage et le henné, les prix peuvent dépasser les 150 DH par enfant. Cela varie en fonction des habits et des accessoires qu’on utilise. Pour fidéliser les clients, j’ai veillé à ramener des modèles dernier cri. Mes habituées m’ont contactée pour commencer l’organisation des cérémonies à partir du 15ème jour du Ramadan. J’ai même des réservations à domicile».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *