Des astuces pour apprendre une langue

Des astuces pour apprendre une langue

Pour apprendre une langue, rien ne vaut la pratique, toujours plus motivante lorsque l’on crée des liens d’amitié. Entre deux personnes, chacun apprend à l’autre sa langue maternelle, par mail, téléphone, visioconférence, chat ou de visu. Les apprenants définissent alternativement un objectif, qui peut correspondre avec un impératif professionnel. Par exemple, présenter une conférence par téléphone, ou envoyer un article par mail.
Autre astuce pour apprendre une autre langue : se lancer "on your own". L’idée est d’optimiser le temps perdu. Vous pouvez, par exemple, suivre une méthode d’apprentissage d’une langue, en écoutant des CD audio en voiture. Pour ceux qui prennent le bus ou le métro, pas de panique. Pour apprendre une langue, rien de tel qu’un mini carnet de vocabulaire, où tous les mots inconnus doivent être notés. Très facile à sortir de sa poche dans le métro ou dans une salle d’attente…
Il faut par ailleurs  savoir que langue et culture sont intimement liées. Pour connaître l’une, on ne peut faire l’impasse sur l’autre. Pour apprendre une langue, commencez donc par vous intéresser à sa culture: littérature, cinéma, musique… Suivre l’actualité du ou des pays concernés s’avère également utile.
Sur Internet, presque tous les journaux sont accessibles. Dans les kiosques, on trouve aussi de nombreux titres étrangers. Mais attention, suivre l’actualité d’un pays demande un niveau de départ relativement élevé. Mais l’idéal pour apprendre une langue est encore de partir en vacances. Des centres et des instituts proposent d’ailleurs de nombreux cours, y compris dans des lieux touristiques. Partir en vacances plusieurs semaines à l’étranger reste ainsi un bon moyen de pratiquer une langue, et de se motiver pour persévérer dans son apprentissage. Seul hic, ces formules d’immersion sont souvent coûteuses.L’échange de maison et l’apprentissage sur le tas restent ainsi les moyens les plus économiques de progresser pendant les vacances.
Par ailleurs, le monde de la formation a vu évoluer les demandes des entreprises pour leurs salariés en matière d’apprentissage des langues.
A l’heure de la globalisation des échanges, les entreprises attendent des formations linguistiques des réponses à des besoins précis dans le cadre de leur activité. Le but d’une formation c’est désormais de permettre à l’apprenant d’être efficace dans tel ou tel contexte. Bref, aujourd’hui on ne propose plus aux salariés d’apprendre l’anglais, l’allemand ou l’espagnol. Les entreprises veulent que tel ou tel salarié maîtrise le vocabulaire commercial anglais, les échanges téléphoniques en allemand ou la négociation en espagnol. Les demandes de formation sont très précises, avec des budgets souvent limités.
Pour tenter de répondre à cette équation personnalisation-temps-argent, bon nombre de cabinets et de structures de formation s’ouvrent aux nouvelles technologies, e-learning en tête.

• Source : journaldunet.com

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *