Des axes prioritaires pour El Malki

La Commission spéciale éducation, formation (COSEF) recommande dans un rapport adopté lors d’une récente réunion, la focalisation sur les efforts de réflexion et d’action essentiellement sur la consolidation et l’élargissement du cercle d’adhésion aux principes fondateurs de la charte nationale de l’éducation/formation. Il s agit également d’impulser une nouvelle dynamique au pilotage de la réforme dans le cadre du Conseil supérieur de l’enseignement, a recommandé la COSEF dans un bilan de mi-parcours, présenté récemment à Rabat, plus de cinq ans après la remise de son projet. "Il y a lieu, aujourd’hui d’approfondir les chantiers lancés, de sauvegarder la cohérence d’ensemble du projet et de lui donner un nouveau souffle", a souligné la COSEF dans une conclusion prospective intitulée "Pour la mis en œuvre de la réforme". Dans ce texte la prospective revient sur l’entreprise "éminente" qui a été la sienne, et met l’accent sur quelques voies d’amélioration à imprimer au système national, eu égard aux "défis qu’il aura à relever", notamment durant le prochain quinquennat.
Pour la COSEF, des espaces clés de la réforme appellent, en ce moment déterminant de son processus, un engagement clair, résolu et soutenu des acteurs et partenaires du système de l’éducation et de la formation pour la concrétisation effective des choix retenus, notamment en ce qui a trait à la nouvelle politique linguistique, au rôle et aux responsabilités du corps enseignant, à l’affectation et à l’utilisation des ressources, à la mobilisation de nouvelles ressources de financement et aux rôles respectifs des secteurs public et privé dans le développement de l’offre éducation-formation. Le secteur de l’enseignement privé, pour sa part, considéré comme un partenaire principal de l’Etat dans le développement et la rénovation du système d’éducation/formation, se doit de s’engager à considérer sa mission comme un service public, a estimé la commission dans sa première condition.
Concernant la 2-ème condition, la COSEF appelle à concentrer à l’avenir, les efforts sur les chantiers-clés relatifs notamment à la généralisation d’un enseignement de qualité, l’approfondissement de la décentralisation du système éducatif, la promotion de la recherche scientifique, au financement du système éducatif et au partenariat ainsi qu’à l’éducation non formelle et à la poursuite de la lutte contre l’analphabétisme. (…)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *