Des cambrioleurs sous les verrous

Des cambrioleurs sous les verrous

Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Des jeunes hommes et un quinquagénaire sont dans le banc des accusés. Il s’agit de Yassine, Mohamed et Ahmed âgés de vingt et un ans.  Le premier avait purgé une peine d’emprisonnement de dix mois pour vol et consommation de drogue. Il s’agit également de Mohamed. Y, vingt-neuf ans, repris de justice pour vol qualifié et recherché par la police de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, de Redouane, vingt-huit ans, repris de justice pour vol et Mohamed. R, cinquante-quatre ans, commerçant, repris de justice pour coups et blessures.
Les mis en cause ont été mis hors d’état de nuire après avoir perpétré plusieurs cambriolages dans des villas situées dans l’un des quartiers chics de Casablanca.
Les plaintes contre les malfrats déposées auprès de la police judiciaire de Hay Hassani-Aïn Chok se sont multipliées. Les malfrats ont semé la terreur dans ce quartier. Les limiers s’attellent pour appréhender la bande.
Mais en vain. Ils n’ont pas réussi à identifier les auteurs de ces actes criminels. Seulement, ils n’ont pas baissé les bras. Sans relâche, ils ont continué leurs investigations. Entre-temps, une nouvelle demeure a été cambriolée. Et les investigations se sont intensifiées. Un jeune homme, prénommé Yassine, connu pour ses antécédents judiciaires dans le domaine du vol et du trafic de drogue, fréquente de temps en temps le quartier Californie. Il se rend souvent à un marché situé non loin du quartier en question pour liquider des objets plus ou moins précieux. Au cours de la collecte des informations le concernant, les enquêteurs ont appris qu’il a un complice. Une autre personne l’accompagne souvent au même quartier à bord d’une Peugeot 607. Au fil de l’enquête, les policiers sont arrivés à mettre Yassine hors d’état de nuire, ainsi que son compagnon.
Conduits aux locaux du commissariat de police, les deux jeunes hommes ont nié au début les charges retenues contre eux. Seulement après un interrogatoire serré, les deux complices ont fini par cracher le morceau. Ils ont avoué qu’ils font partie d’une bande spécialisée dans le cambriolage des appartements situés dans les quartiers huppés de Casablanca.
Ils ont précisé lors de leurs interrogatoires que les objets précieux et les appareils électroménagers volés sont vendus soit à Casablanca, soit à Khouribga et El Gara. Tous les deux ont dénoncé leurs complices dont des receleurs. Sans perdre de temps, les enquêteurs se sont lancés à leur recherche et ont fini par les arrêter. Ils ont tous avoué que Yassine est le cerveau de la bande et qu’il se charge de la localisation des appartements ciblés et la détermination du temps de l’opération. Yassine a précisé aux enquêteurs avoir perpétré pas moins d’une dizaine d’opérations, ciblant surtout les appartements du quartier Californie. Devant la Cour, les six membres de la bande dont un quinquagénaire ont nié les charges retenues contre eux. Leurs avocats ont plaidé pour leur acquittement invoquant l’absence de preuves tangibles.
C’est ainsi que la Cour, après délibération, les a condamnés à des peines allant d’un à cinq ans de prison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *