Des enfants, futurs artistes

L’Institut Français de Casablanca a organisé, du 8 au 12 janvier dernier, en collaboration avec les associations Bayti et l’Heure Joyeuse un atelier de théâtre au profit des enfants de la rue. Cet atelier a été animé par une spécialiste en la matière, Christiane Véricel et la Compagnie Image Aiguë.
L’objectif de ce stage fut d’offrir à quelque trente enfants, en grande difficulté, une expérience profitable et pédagogique. Par ailleurs, il a permis à la spécialiste française, Christiane Véricel, de procéder à un repérage puis à une sélection pour son prochain spectacle «Via !». Cinq petits marocains bourrés de talent ont donc la chance actuellement de poursuivre leur rêve en France.
Le week-end dernier, Ayoub, 14 ans, Aziz, 8 ans, Abderrahim, 12 ans, Imane, 9 ans, et Mouhcine, 11 ans, accompagnés de Khalid El Mahmoudi et Mohamed Amarhiouz, éducateurs aux associations Bayti et l’Heure Joyeuse, se sont envolés pour Lyon. Ils devaient participer tout d’abord au stage préparatoire de la prochaine création de Christiane Véricel, avec une dizaine d’autres enfants de tous pays. Même si ces enfants ne parlent pas la même langue, souligne Najat M’jid, présidente de l’association Bayti, l’actrice française crée une communication entre eux sur la scène. Le prochain spectacle «Via !» sera présenté au théâtre de Nanterre-Amandiers au mois de juin prochain.
Du 16 février jusqu’au dimanche prochain, les cinq petits enfants marocains sélectionnés participent à des ateliers préparatoires à Lyon aux Subsistances. Ils retourneront en avril à Nanterre (région parisienne), pour une semaine de répétitions et dix jours en juin pour les représentations.
Pour les autres petits enfants qui n’ont pas pu être embarqués dans l’aventure «Via !», les associations Bayti et l’Heure Joyeuse en collaboration avec l’Institut Français de Casablanca poursuivront l’organisation des ateliers à Casablanca, à raison de trois reprises pendant une semaine chacun.
Dans ce cadre, il est à rappeler que l’association Bayti avait organisé, en 2000 et 2001, en collaboration avec d’autres associations, française, allemande et suisse, des programmes d’échange, permettant aux enfants en difficulté de ces pays et ceux du Maroc de voir de près les difficultés des autres.
L’Institut Français de Casablanca organise également d’autres initiatives dans les écoles périphériques de la capitale économique, en vue de permettre aux enfants issus des quartiers populaires, qui n’ont pas les moyens de suivre une formation pareille, d’apprendre les techniques théâtrales et se promouvoir sur scène.
Au mois de janvier dernier, François Lozet, auteur compositeur, a organisé un stage au profit de 15 enfants de l’école «Attadhib» à Ben M’sik Sidi Othmane. M. Lozet sera de retour le premier avril prochain pour reprendre les ateliers avec les enfants sélectionnés jusqu’au 12 du même mois. Le spéctacle aura lieu les 13 et 14 au complexe culturel de Moulay Rachid.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *