Des gangs dans les campus nigérians

783 étudiants d’un établissement d’enseignement supérieur de la ville d’Ibadan, dans le sud-ouest du Nigeria, ont été exclus pour avoir présenté de fausses pièces justificatives d’identité au moment de leur inscription, a rapporté samedi le journal This Day. Plus de 230 autres étudiants ont aussi été suspendus de l’établissement pour avoir présenté des informations incomplètes concernant leurs résultats universitaires, selon le président de la faculté, Oluremi Alabi.
L’expulsion des 783 étudiants intervient à la suite de la réouverture mercredi de l’établissement, qui avait été fermé pendant un mois en raison de troubles liés à des meurtres sur le campus. Le mois dernier, des gangs ont tué cinq étudiants de cet établissement, forçant les autorités à le fermer, avait rapporté une radio locale. Bien qu’interdits, les gangs sont très actifs sur les campus nigérians où ils sont environ deux douzaines au moins à tuer, agresser, violer leurs victimes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *