Des gangsters irlandais au Maroc ?

Des gangsters irlandais au Maroc ?

“Deux dangereux criminels irlandais ont trouvé refuge au Maroc où ils mènent la belle vie“. Une information publiée, lundi 3 janvier, par le quotidien britannique“Times“. Peut-on donner du crédit à cette nouvelle ? Contactées par ALM, plusieurs sources judiciaires n’ont ni confirmé ni infirmé l’ «information».
“Nous n’en avons aucune idée“, tranchent-elles sans ajouter un autre mot. Moins d’une semaine auparavant, les services de police marocaine avaient rendu publique l’information faisant état de l’arrestation, à Rabat, de deux membres de la mafia italienne, Radosta Emanuele et Leiter Max, qui s’étaient évadés, le 15 octobre, de la prison de Bergame, dans le nord de l’Italie. N’ont-ils vraiment aucune information sur les deux criminels irlandais ? Une source judiciaire a affirmé que les autorités marocaines lanceront certainement une enquête pour les mettre hors d’état de nuire s’ils se trouvent vraiment sur le territoire marocain. Qui sont les deux truands ?
Il s’agit de Stephen Sugg, trente-quatre ans, et Shane Coates, vingt-sept ans. Ces deux Irlandais, membres d’un gang criminel de drogue connu sous le nom de “Westies“, basé à Dublin Ouest, sont recherchés pour des crimes graves dont un échange de coups de feu, en 2003, contre des gardes et lors duquel Shane Coates a été grièvement blessé à la cuisse. En effectuant une perquisition dans une maison qui servait de planque aux malfrats, les gardes irlandais ont récupéré un arsenal impressionnant, qui devait être utilisé pour une confrontation avec leurs anciens associés qui avaient monté un gang rival de drogue.
Selon les deux quotidiens britanniques, The Mirror et Times, Stephen Sugg avaient quitté le pays, le premier avec sa petite amie après une attaque à main armée perpétrée par ses rivaux contre son domicile et l’assassinat, plus tard, de son frère. Sa destination était Alicante en Espagne. Rejoint par Shane Coates, blessé à la jambe, ils ont constitué un duo.
Cependant, ils ont disparu par la suite en territoire espagnol. La police irlandaise a alerté son homologue espagnole de leur disparition. Elle leur a précisé qu’ils auraient été enlevés d’un appartement situé à Alicante et liquidés par la suite. Un assassinat qui aurait été commis par les membres d’un gang de trafic de drogue de la région méditerranéenne. Les journaux britanniques n’ont pas précisé le pays dont ce gang rival est originaire. Lançant des investigations minutieuses pour tirer au clair l’affaire des deux trafiquants de drogue irlandais, la police espagnole a interrogé deux Irlandaises qui seraient leurs petites copines et s’est rendue vers la villa où ils vivaient. Seulement, elle n’a trouvé personne. Ont-ils vraiment été kidnappés et liquidés par un gang rival ? Et si oui, où sont leurs cadavres ? Ont-il été enterrés quelque part ? Les investigations n’ont mené à aucun résultat pouvant répondre à ces interrogations.
Il fallait attendre que le “Times“révèle dans son édition du lundi 3 janvier que les deux grands trafiquants de drogue en Irlande ont mis en scène leur enlèvement, en janvier 2004, et leur assassinat à Alicante, en Espagne. Le quotidien britannique a précisé que le duo se trouve actuellement au Maroc, y menant la belle vie, sans problème. La même source en veut pour preuve l’information parvenue à la police irlandaise, et faisant état qu’il y a eu contact entre Sugg et Coates et une certaine famille. Il ne s’agit pas d’un contact direct, mais indirect. En précisant, le quotidien britannique, a parlé de “messages envoyés“ par eux.
Interrogé par le Dail, si Stephen Sugg et Shane Coates, étaient morts ou en vie, le ministre irlandais de la Justice, Michael McDowell, a répondu: “ils sont probablement ailleurs, à s’exposer au soleil quelque part. » Au Maroc ou ailleurs ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *