Des lycéens primés au concours Jeunes reporters pour l’environnement

Les résultats du 15ème concours des Jeunes reporters pour l’environnement (JRE) sont tombés. Six reportages écrits et six reportages photographiques ont été primés par le jury national qui s’est réuni les 7 et 12 avril au siège de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement pour délibérer.

Ils ont départagé 650 photographies de 150 collèges et lycées et 170 reportages réalisés par 602 élèves de 140 collèges et lycées. Douze académies ont participé à cette édition, mobilisant 145 encadrants pour les reportages photographiques et 107 pour les reportages écrits. Cette année, le jury a choisi pour thématique « Le tourisme durable : la responsabilité de tous », à l’occasion de l’année internationale du tourisme durable pour le développement proclamé par les Nations Unies. Le jury a attribué le Prix de la proximité pour les 15-18 ans au Lycée Hassan II de Salé, pour un reportage sur les potiers de l’Oulja de Salé, qui montre que leur conversion à l’environnement est susceptible d’enrayer le lent déclin d’une activité ancestrale. A Zénata, les élèves du lycée Khadija Oum Al Mouaminine de Sidi Bernoussi ont reçu le Prix de la sensibilisation pour les 15-18 ans. Ils se sont intéressés à la nouvelle éco-cité, dont les plans urbanistiques ont intégré le développement durable, notamment la mobilité durable.

A Tanger, les JRE du collège El Hassani ont reçu le Prix du contraste pour les 11-14 ans. Leur reportage a porté  sur le mythique Café Hafa. Dans leur reportage les JRE du lycée Abdelkarim El Khattabi de Tinghir ont examiné de près les  menaces qui planent sur la vallée des roses du Dadès, où la tradition ancestrale de production d’eau de rose est contrariée par la pollution et la surexploitation agricole. Pour leur part, les jeunes reporters du lycée Ihssane 3 d’El Jadida ont mené une enquête sur les dresseurs de faucons. Ils se sont vus décerner le prix Entre générations pour les 15-18 ans. Enfin, le dernier reportage primé avec le prix de l’innovation pour les 19-21 ans, celui des JRE du lycée Cherif Idrissi d’Oujda qui  se sont penchés sur la valorisation des déchets des grignons d’olives comme combustible. 

Les prix des reportages photographiques ont été décernés à six établissements de différentes académies, pour des images illustrant le cèdre de Ben Smim dans le Moyen Atlas, le pont naturel d’Imin Ifri près de Demnate, les tazotas, constructions de pierres des Doukkala, le souk d’Al Hoceima, les portes anciennes et les senteurs d’Agadir. Trois reportages écrits (Tanger, Tinghir et El Jadida) et deux photographies (Agadir et Al Hoceima) ont été sélectionnés pour le concours international. Pour rappel, Jeunes reporters pour l’environnement est un programme créé par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE) auquel 34 pays participent. Au Maroc, il a été introduit par  la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en 2002 . Plus de 22 000 lycéens et collégiens de 11 à 21 ans y ont participé. 186 de leurs reportages ont été primés au concours national et 24 au concours international. Ces élèves ont été accompagnés par plus de 8.000 encadrants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *