Des malades et des souffrances

L’AMDAG (Association Marocaine Des Allergies au Gluten) est une association qui vient d’être créée à l’initiative d’une jeune pharmacienne, Mme Salwa Belrhazi. Avant même de parler de la maladie et du rôle que compte jouer l’AMDAG, il faut signaler que la présidente de l’association fait partie de ces personnes allergiques au gluten, ce qui rend encore plus importante son initiative. Qu’est-ce que la maladie caeliaque ? C’est une intolérance au gluten qui se définit par une malabsorption intestinale chez des sujets génétiquement prédisposées. Le gluten est une protéine qui se trouve dans des aliments de grande et incontournable consommation, notamment le blé, le seigle, l’orge et l’avoine.
Le pire c’est que cette maladie ne nécessite aucun traitement. La seule issue pour le malade consiste à suivre un régime strict, dépourvu de gluten, et c’est encore plus pénible pour un être humain. Le malade doit exclure de son alimentation le pain, les pâtes, les biscuits, la pâtisserie, les pizzas, les hamburgers et tous les aliments susceptibles de receler des sources cachées de gluten, tels que le couscous, la sauce soja, les bouillons-cubes, certains chocolats et jus industriels, quelques médicaments, et la liste est plus longue. Selon Mme Belrhazi «Pour traiter la maladie coeliaque, il faudrait donc observer un régime très contraignant et difficile à vivre au quotidien et par conséquent il est souvent mal suivi. A cela s’ajoute la sévérité et la nature des symptômes de cette maladie qui sont très variables. Dans les cas typiques, elle provoque diarrhées, amaigrissement et cassure de la courbe staturo-pondérale. ». Proscrire tous les aliments contenant du gluten est donc la seule parade pour éviter toute sorte de complication chez les sujets (nourrissons, enfants ou adultes) qui présentent une intolérance au gluten. Vu le nombre d’aliments suspects, il ne reste pas grand-chose à consommer pour les individus atteints de cette grave allergie. De surcroît, les malades présentant une intolérance au gluten, doivent lire très attentivement les étiquettes de composition de tout aliment en faisant leurs courses, car il leur reste quand même une marge alimentaire profitable (les viandes, le riz, les oeufs, les légumes et fruits). La jeune présidente de l’AMDAG confirme par ailleurs que la maladie coeliaque « est en nette augmentation contrairement à ce que l’on pourrait croire.
Car bien qu’elle soit considérée comme une maladie rare, la maladie coeliaque est une des maladies digestives les plus fréquentes chez les adultes.».
L’AMDAG est née pour rompre l’isolement dans lequel se trouvent les malades caeliaques. Sa mission est d’informer et d’aider ces malades, leur permettre de se rencontrer, se soutenir. «Nous espérons ainsi aider les malades et les familles dans la réalisation du régime sans gluten et les épauler dans leur parcours.
Notre association vise à améliorer les conditions de vie des intolérants au gluten et à permettre aux adolescents de comprendre leur maladie et les risques du non-suivi d’un régime strict sans gluten» conclut Mme Belrhazi. Il reste à rappeler que l’AMDAG sollicite l’encouragement des caeliaques à adhérer à l’association. Cette dernière vivra bien entendu grâce au bénévolat et aux générosités des personnes qui voudraient aider ces malades et leurs familles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *