Des mesures pour plus d’efficacité en matière de sécurité

Des mesures pour plus d’efficacité en matière de sécurité

«L’organisation de cette journée d’étude sur le thème de la sécurité est un préliminaire pour la signature d’une convention cadre entre les deux universités d’une part et pour l’organisation d’un colloque international sur le même thème d’autre part», a affirmé Mohamed Rahj, président de l’université Hassan 1erlors d’une journée d’étude tenue vendredi 29 mai à Settat en collaboration avec l’Université de Gent de Belgique. Cette journée a permis de  développer les travaux de recherche entre les deux universités sur plusieurs thèmes notamment  sur  le terrorisme, la lutte contre le trafic international des stupéfiants et l’immigration illégale, la criminalité urbaine ainsi que tous les domaines qui relèvent du droit pénal international sans négliger les volets de la sécurité scientifique et technique. Intervenant à cette journée, Gert Vermeulen, professeur à  l’université de Gent de Belgique, a insisté sur la coopération judiciaire en matière pénale au sein de l’Union européenne. M. Vermeulen a indiqué que : «cette journée est le fruit des efforts de plusieurs acteurs. Des rencontres similaires seront organisées à l’avenir dans le but de contribuer à la diffusion des sciences en rapport avec la sécurité». Pour sa part, Patrick Zanders, professeur à  l’Université de Gent et général major représentant de la police fédérale de Belgique à l’ambassade  s’est focalisé sur  «L’organisation de la coopération policière au sein de l’Union européenne» dont l’objectif est de lutter contre la criminalité internationale. «Cette coopération  s’est développée en marge de la construction européenne au cours des années 1970 et 1980».
Durant les dix dernières années, l’Université Hassan 1er a développé différentes actions de coopérations scientifiques avec plusieurs organismes du Royaume de Belgique. Elles ont été concrétisées par la signature de conventions et de projets de collaboration, d’échanges de professeurs et d’étudiants, des visites mutuelles de responsables et de décideurs. En plus de l’organisation conjointe de conférences et de congrès, l’Université Hassan 1er  a bénéficié  de plusieurs supports financiers, logistiques et moraux, apportés par différentes entités du Royaume de Belgique. La plupart des conventions de coopération ont  été signées avec les universités francophones de Belgique à savoir : Université Catholique de Louvain, Université de Namur, Université de Liège, Université de Mons et la Haute école de Namur.
 L’ensemble de ces actions sont initiées par le professeur  El Mostafa Oualim,  directeur de l’Ecole supérieure de technologique de Berrechid. Ce dernier a déclaré que : «Cette action vient renforcer  la  coopération avec la Belgique et néerlandophones».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *