Des opportunités à exploiter

Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Miguel Arias Canete, a qualifié de «positifs» sa visite au Maroc et ses entretiens avec les responsables marocains, soulignant que ce genre de visites est de nature à promouvoir l’esprit de dialogue bilatéral. Lors d’une conférence de presse tenue, mardi à Rabat, conjointement avec le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, El Hassan Benabderrazek, M. Canete a souligné que sa visite au Maroc a permis de fixer les axes de coopération et de dialogue entre les deux pays. M. Arias Canetel a ajouté que les discussions du Maroc avec l’Espagne et l’Union européenne visent à parvenir à «un accord équilibré et bénéfique pour tout le monde», exprimant à ce sujet le soutien de l’Espagne au dossier du Maroc. Le ministre espagnol a de même indiqué que les professionnels espagnols ont procédé lors de cette visite à un échange des points de vue avec leurs homologues marocains et ont pris connaissance des opportunités et des facilités d’investissement qu’offre le Maroc. De son côté, M. Benabderrazek a tenu à souligner que «ces visites constituent une preuve du nouveau climat qui désormais caractérise les relations maroco-espagnoles notamment après la récente visite de M. Jettou en Espagne». «Nous avons fixé (lors de cette visite) nos objectifs, oeuvré à l’ouverture des marchés devant les produits marocains et débattu de la mise en place de la zone de libre-échange qui constitue le point nodal de nos relations avec les Européens», a-t-il dit. M. Benabderrazek a précisé que les priorités fixées lors de cette visite ont trait à l’investissement, notamment avec l’opportunité qu’offre le transfert du patrimoine foncier de l’Etat géré par les Sociétés de développement agricole (SODEA) et de gestion des terres agricoles (SOGETA). Lors de son séjour au Maroc, le ministre espagnol a eu des entretiens avec le Premier ministre, Driss Jettou, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohand Laenser, ainsi qu’une séance de travail avec la commission de l’agriculture et des affaires économiques à la Chambre des conseillers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *