Des projets de développement de 520 millions d’euros

Des projets de développement de 520 millions d’euros

L’Espagne est décidée à renforcer davantage ses relations avec le Maroc. C’est ce qu’on peut relever de l’accord financier signé mardi 16 décembre dans le cadre de la 9ème réunion de haut niveau hispano-marocaine. Une réunion présidée par le Premier ministre Abbas El Fassi et le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero. Cet accord porte sur le financement de projets de développement au Maroc pour un montant global de 520 millions d’euros. Il s’agit d’un nouvel accord de coopération économique et financière pour la période 2009-2011. Il consiste en des crédits concessionnels pour des projets publics d’un montant de 400 millions d’euros, des crédits concessionnels déliés de 100 millions d’euros et des dons pour 20 millions d’euros.
S’agissant de la ligne de crédits concessionnels de 400 millions d’euros, elle sera à la charge du « Fonds d’aide au développement pour l’internationalisation ». Cette somme sera destinée au financement des projets publics réalisés par des entreprises espagnoles au Maroc dans les secteurs de l’énergie, de l’environnement et des infrastructures, et en particulier dans les domaines des télécommunications et des transports. Quant aux crédits concessionnels déliés pour un montant de 100 millions d’euros, ils sont destinés au financement des projets publics réalisés au Maroc. Et enfin, les dons de 20 millions d’euros, qui sont à la charge du «Fonds d’étude de faisabilité», cibleront le financement des études de définition, de faisabilité et d’évaluation de projets publics, ainsi que l’assistance technique relative aux réformes sectorielles ou institutionnelles, réalisées par des entreprises espagnoles dans plusieurs secteurs au Maroc.
L’Espagne et le Maroc ont souligné, par la même occasion, l´importance des rapports bilatéraux en matière d’énergie et ont exprimé leur volonté commune de tisser des liens permanents entre les deux pays. Dans ce sens, les deux parties ont exprimé leur satisfaction à l’égard du bon fonctionnement des interconnexions électriques bilatérales par câble sous-marin. Ils ont, en outre, constaté l’intérêt à étudier la possibilité d’une troisième interconnexion électrique.
En plus de ces crédits et dons, l’Espagne manifeste sa volonté de soutenir officiellement les crédits commerciaux à l’exportation au secteur public du Maroc, soit pour des opérations viables du point de vue commercial, soit pour compléter les facilités financières stipulées dans ledit accord. Par ailleurs, et dans le domaine des transports et infrastructures, surtout celui de la navigation aérienne, le Maroc et l’Espagne s’engagent à travailler ensemble sur l’amélioration de l’efficacité des opérations de la gestion de trafic aérien, dites ATM (Air Traffic Management). Dans le secteur des chemins de fer, le Maroc et l’Espagne ont mis en relief la mise en œuvre rapide des accords de coopération signés par l’Office national des chemins de fer (ONCF), d’une part avec l’Administrateur des Infrastructures ferroviaires (ADIF), le 5 février 2007, et d’autre part avec l’exploitant ferroviaire espagnol (Renfe Operadora) le 7 mai 2007. Les deux accords portent notamment sur l’échange d’expertise et l’assistance technique dans les différents domaines liés à l’activité ferroviaire.
Les deux parties réaffirment, à ce titre, leur décision de maintenir, voire intensifier, cette dynamique de coopération, sur la base des programmes de développement ferroviaire au Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *