Des projets hydrauliques pour près de 5 MMDH

Des projets hydrauliques pour près de 5 MMDH

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré, lundi 6 octobre, à la commune de Oum Azza (Skhirat-Témara), le projet de surélévation du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah. Les travaux ont porté sur la digue principale, l’aménagement de l’ancien évacuateur de crues, l’adjonction d’une vidange de fond additionnelle ainsi que la réalisation d’une prise d’eau brute de secours. Le coût global de ce projet est estimé à 570 millions DH. Cette surélévation permet de porter la hauteur du barrage de 9,7 m à 105 m avec la mise en place d’une quantité de béton de 50.000 m3. Grâce à cette surélévation, la capacité de stockage du barrage passera de 480 millions m3 à 1,025 milliard m3. La surélévation du barrage permet d’améliorer de manière significative la situation économique et sociale de la zone côtière Rabat-Casablanca en assurant les services relatifs à l’alimentation en eau potable et industrielle jusqu’à 2030 et à la protection de la vallée du Bouregreg contre les crues. Ce projet a permis de porter la hauteur de cet ouvrage hydraulique de 97,5 à 105 m et sa capacité de stockage de 480 à 1,025 milliard de m3. Par la suite, SM le Roi a suivi des explications sur le programme de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la zone située sur l’axe Kénitra-Casablanca à partir du barrage Sidi Mohamed Ben Abdellah, dont la mise en œuvre est confiée à l’Office national de l’eau potable (ONEP), pour un coût de 2,59 milliards de DH. Ce programme qui est en cours de réalisation sera opérationnel à fin 2008. Il comporte la pose d’une conduite d’eau brute de 2.200 mm de diamètre sur une longueur de deux kilomètres. Par ailleurs, le projet de renforcement de l’alimentation en eau potable entre Rabat et Casablanca, il sera réalisé en deux tranches. La première s’élève à un montant de 200 millions de DH et sera mise en service en 2010. La seconde tranche sera réalisée avec un coût de 2 milliards DH et sera mise en service en 2015. Un investissement de 1,83 milliard de DH a été consacré pour la création du Programme de dépollution de la vallée du Bouregreg et du littoral atlantique de la wilaya de Rabat-Salé (2000-2012), d’un investissement de 1,83 milliard DH. Ce projet permettra de protéger l’environnement, de disposer de plages propres, de revaloriser la façade côtière et la vallée du Bouregreg et d’améliorer le cadre de vie d’une population de deux millions d’habitants. Le contrat de gestion déléguée signée avec la société Redal prévoit la réalisation d’un système de dépollution ambitieux, permettant de supprimer tous les rejets d’eaux usées directs de l’agglomération du Grand Rabat. Ce système évolutif aidera à accroître les performances d’épuration des effluents en fonction des nouvelles normes environnementales et des besoins de réutilisation des eaux usées traitées.
Les travaux du système de dépollution de la rive droite (Salé et Bouknadel) devront démarrer juste après la fin des travaux au niveau de la rive gauche, en 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *