Des «takfiristes» devant la Cour d’appel

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a reporté, jeudi matin, le dossier de quatre membres de la Salafiya Jihadia, à l’audience du 22 janvier 2004. Il s’agit de Rafik Adnane, Youssef Kabli, Moussa Hamdane et de Bouchaïb Siffedine. Ces derniers qui ont comparu, lors de cette première audience, dans la cage en vitre installée à la salle n°8 ont été appelés à la barre par le président de la cour, Lahcen Tolfi, qui s’est rassuré de leur identité. Cependant les avocats qui les soutiennent ont réclamé le report, afin de leur accorder le temps nécessaire pour la préparation de leur défense. Une réclamation qui a été retenue par la cour. Les trois mis en cause sont poursuivis pour leur implication présumée dans les attentats criminels perpétrés le 16 mai dernier à Casablanca, constitution d’association de malfaiteurs, participation au crime d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat par des actes de sabotage et d’assassinats dans plusieurs régions, participation à un meurtre avec préméditation et des agressions ayant entraîné une incapacité permanente, usurpation de fonction et usage d’un faux document.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *