Des universitaires revendiquent un nouveau statut

Les travaux d’un colloque national sur la réforme de l’enseignement supérieur ont été ouverts, samedi à Rabat, avec la participation d’enseignants chercheurs représentant différents établissements de l’enseignement supérieur. Cette rencontre de deux jours, initiée par le Syndicat national de l’enseignement supérieur, est placée sur le thème « Pour une réforme globale de l’enseignement supérieur».
Dans une allocution prononcée par la secrétaire générale du Syndicat, Mme Fouzia Guedira, le Syndicat a appelé le gouvernement à élaborer un nouveau statut de l’enseignement supérieur, dans le cadre de la fonction publique, qui soit en phase avec les nouvelles missions qu’attribue la réforme aux enseignants chercheurs.
Le syndicat a en outre appelé le gouvernement à mettre en oeuvre ses engagements en matière de révision du régime des indemnisations, par la publication dans les plus brefs délais du décret relatif à cette révision.
A travers cette rencontre, le Syndicat entend participer au débat autour de l’enseignement supérieur, dans l’objectif de promouvoir le secteur et de réaffirmer la détermination à oeuvrer pour l’amélioration des conditions de travail et de la situation matérielle et sociale de cette catégorie d’enseignants, a ajouté Mme Guedira. La secrétaire générale du Syndicat a en outre souligné que le thème de la rencontre traduit deux principes fondamentaux pour le Syndicat: la nécessité que la réforme englobe tous les établissements de l’enseignement supérieur pour une unification de ces établissements dans le cadre d’une université polyvalente, aux normes unifiées, et, également, toutes les structures, le système pédagogique et la recherche scientifique, et ce dans le cadre de l’indépendance et de la démocratisation de l’université.
La réforme, selon le syndicat, devra également concerner le statut des enseignants chercheurs dans le cadre de la fonction publique. Cette rencontre se déroule en trois ateliers axés sur : «La réforme pédagogique», «La recherche scientifique» et «Le statut de l’enseignement supérieur».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *