Deux ambulances offertes à Errachidia

Deux ambulances offertes à Errachidia

Mitsubishi est un nom qui sera désormais lié au transport médical dans la province d’Errachidia. La firme vient en effet de faire bénéficier, pour la première fois, la Commune urbaine de Gourrama de deux ambulances aménagées et équipées en matériel médical. Ces deux véhicules, de marque Mitsubishi L 300, peuvent faire face à toute urgence médicale qui se présente. Leur équipement est au complet : brancard, sangles, rampe pour sérum, oxygénation complète, boîte à pharmacie fixe et avertisseurs lumineux tournant à l’avant avec sirène. Ce geste à caractère social a coûté à la firme plus de 550.000 dirhams. A l’origine de cette action, se trouve Haddou Hrouch, un citoyen originaire de Gourrama qui s’est adressé au bureau de Mitsubishi Corporation à Casablanca. Son directeur général, Kiyoshi Teshima s’est personnellement saisi de l’affaire et l’a soutenue à la société-mère au Japon. La requête marocaine a finalement été acceptée parmi une centaine d’autres demandes formulées à l’échelle continentale. En fournissant ces deux ambulances, Misubishi Corporation entend mettre à la disposition de l’équipe médicale exerçant au dispensaire local un outil de travail dont l’utilité n’est pas à prouver, l’enjeu étant une meilleure couverture médicale et l’élargissement de sa zone d’intervention. Ainsi, quelque 900 km2, soit la superficie de la commune rurale bénéficiaire du don, sont couverts. Le nombre des citoyens pouvant utiliser ces ambulances avoisine les 20.000, provenant également des localités et douars avoisinants. Ces derniers peuvent dès ce mois de septembre bénéficier des services de ces véhicules hospitaliers, remis aux autorités locales le samedi 30 août dans la matinée, en marge des festivités du Moussem d’Imilchil. La cérémonie a eu lieu en présence du gouverneur de la province d’Errachidia, du premier secrétaire de l’Ambassade du Japon au Maroc, et du directeur général du bureau local de Mitsubishi Corporation à Casablanca. Adil Douiri, ministre du Tourisme, et Najima Tay Tay Ghouzali, secrétaire d’Etat chargée de la lutte contre l’Analphabétisme et de l’Education non-formelle, étaient également présents. Implantée dans notre pays depuis 1980, Mitsubishi Corporation n’est pas à sa première action sociale. La firme, dont les domaines d’activités vont des secteurs pétroliers, les métaux, les technologies de l’information en arrivant à l’automobile, constitue un véritable trait d’union entre le Maroc et le Japon. Pour preuve, les aides matérielles substantielles que la firme octroie chaque année en appui aux programmes de la coopération publique japonaise. Le Maroc en bénéficie d’ailleurs depuis plusieurs décennies à travers les projets de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *