Deux ans de prison ferme pour une personne poursuivie dans le cadre de la loi antiterroriste

Le dénommé M.K, originaire de Méknes, est poursuivi pour "constitution d’une association de malfaiteurs dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes, exercice d’activités dans une association non reconnue et tenue de réunions publiques sans autorisation".

La Cour a, par ailleurs, décidé de reporter aux 23 et 30 septembre courant l’examen de trois autres affaires dans lesquelles 10 personnes sont poursuivies pour "constitution d’une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes, coups et blessures, exercice d’activités dans une association non autorisée et tenue de réunions publiques sans autorisation".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *