Deux nouveaux projets sociaux à Errachidia

Deux nouveaux projets sociaux à Errachidia

Dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, SM le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi à Errachidia, à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’hémodialyse avec un budget prévisionnel estimé à 4,5 millions de dirhams. A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur la future structure de santé, qui sera réalisée, dans une période de douze mois, au sein de l’hôpital Moulay Ali Cherif sur une superficie couverte de 815 mètres carrés.
Destiné à 132 personnes souffrant d’insuffisance rénale, ce centre sera construit et équipé dans le cadre d’un partenariat entre l’INDH et les délégations provinciales de la Santé et de l’Equipement d’Errachidia.
Le centre vient répondre aux besoins d’amélioration de la qualité des prestations fournies aux patients pour leur permettre de mener une vie normale. De ce fait, il sera doté de matériel et d’équipements modernes, dont 12 générateurs de dialyse, une salle pour le traitement d’eau et une autre pour la consultation. Par ailleurs, le Souverain a inauguré un centre de formation professionnelle au sein de la Maison carcérale d’Errachidia.
Il sera réalisé par la Fondation Mohammed VI pour la Réinsertion des Détenus, avec un coût global de 3,5 millions de dirhams dont 2,5 millions ont été réservés à la construction, financés en partenariat entre les membres du programme de réinsertion des détenus, le ministère de l’Agriculture, le secrétariat d’Etat chargé de la Formation professionnelle et l’OFPPT.
Le coût annuel de fonctionnement du centre est estimé à 600.000 dirhams. Le Centre de formation de la Maison carcérale d’Errachidia, qui vient s’ajouter aux autres établissements du Programme de réinsertion professionnelle des détenus, reflète une nouvelle fois l’intérêt particulier accordé par SM le Roi à la réinsertion des détenus dans la vie socio-économique en tant que citoyens à part entière, disposant pleinement de leur dignité et de leurs droits, et disposés à jouer leur rôle dans le développement du Royaume.
La formation offerte profitera à 160 détenus de la prison civile d’Errachidia, dont la peine restant à courir varie entre neuf mois et trois ans. Elle s’articule autour de trois pôles, à savoir celui de la formation professionnelle avec sept filières (électricité du bâtiment, construction polyvalente, plomberie sanitaire, ferronnerie d’art, peinture vitrerie, plâtrerie et coupe couture), le pôle de formation agricole en «employé de jardinage» et le pôle d’activités parallèles dispensant des cours en alphabétisation et offrant les services d’une bibliothèque ouverte à tous les détenus. A signaler que le dispositif de réinsertion socioprofessionnelle des détenus, mis en œuvre par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, a permis entre 2006 et 2009 l’embauche de 1.068 anciens détenus dans différents corps de métiers, ainsi que l’offre de stages à 148 personnes et l’accompagnement de 119 porteurs de micro projets et de projets PME-PMI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *