Deux Rois, une seule vision

Deux Rois, une seule vision

A l’occasion du dîner officiel, offert mardi à Fès en l’honneur du Roi et de la Reine des Belges, SM le Roi Mohammed VI et le Roi Albert II ont prononcé d’importantes allocutions. Dans celle du Souverain, l’attachement du Maroc à l’Europe a été souligné. «Tous nos partenaires ont pris la mesure de l’ancrage du Royaume du Maroc à l’Europe. La géographie l’y détermine, l’histoire l’y prédispose et nous conforte dans notre aspiration à un statut avancé dans nos relations avec l’Union Européenne. Le Maroc attache une grande importance à une telle évolution et apprécie grandement l’appui du Royaume de la Belgique à toute initiative allant dans le sens de sa consolidation», a indiqué SM le Roi Mohammed VI.
Il a ajouté que les liens du Royaume avec le continent européen reposent aussi sur «des valeurs communes, que n’affectent ni le temps, ni les circonstances». Ces valeurs ont trait au dialogue, à la tolérance, à la diversité des cultures et à l’acceptation de la différence d’autrui, a poursuivi le Souverain. «Aucun ordre international pacifique et durable n’est possible si de telles valeurs ne sont pas partagées», a insisté le chef de l’Etat.
Soulignant les affinités entre les deux Royaumes, le Souverain a indiqué que le Maroc «fonde de grands espoirs sur ce partenariat parce qu’il est de nature à générer des initiatives prometteuses de nos sociétés civiles, en termes d’intégration, de médiation et de promotion des valeurs et des causes dans lesquelles nous nous reconnaissons.»
Le partenariat entre le Maroc et la Belgique a également été mis en avant dans l’allocution du Roi Albert II. «Les liens entre nos deux Royaumes sont riches et intenses, notamment par les multiples échanges entre personnes ». Le Roi des Belges a souligné le «rôle central» au Maroc en Afrique du Nord. A ce sujet, il a conforté le choix du pays dans son orientation vers l’Europe : le Maroc est un «trait d’union entre l’Europe et l’Afrique», a déclaré Albert II. C’est «un leader important dans le monde méditerranéen, africain et islamique», a-t-il ajouté . Il a aussi salué la «courageuse décision d’amender le Code de la famille», avant de donner des détails sur les domaines de la coopération maroco-belge. Le Roi Albert II n’a pas oublié de rendre hommage à plus de 500 000 Marocains établis en Belgique : «la communauté marocaine contribue à notre vie économique et culturelle, et nous fêtons cette année quarante ans d’immigration marocaine». Par ailleurs, la presse belge a réservé une large place à la visite d’Albert II au Maroc.
Dans son édition du mercredi, «La Dernière heure» souligne le faste de l’accueil réservé par le Souverain au Roi Albert II et à la Reine Paola. Rappelant que cette visite coïncide avec la célébration du 40ème anniversaire de la première convention maroco-belge sur l’émigration, ce journal explique qu’elle constitue «en quelque sorte un couronnement de cette excellente coopération». D’autres médias ont cité la réforme de la Moudawana comme un exemple à suivre dans le monde arabe. Il est clair aujourd’hui que l’égalité entre les hommes et les femmes est le fer de lance des réformes entreprises au Maroc et ce qui le distingue le plus auprès des partenaires occidentaux.
Au pays de faire un pas supplémentaire dans ces réformes participant de cet esprit. Il y gagnera davantage en leadership dans la région et consolidera sa place de carrefour où ne se heurtent pas les cultures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *