Deuxième chambre : Candidatures record

Deuxième chambre : Candidatures record

Le nombre des candidatures présentées au titre du deuxième renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers, portant sur 90 sièges, a atteint 607, soit une moyenne de 6,74 candidats par siège. Un communiqué du ministre de l’Intérieur relatif à ces candidatures, déposées entre le 25 et 28 septembre à midi, indique que leur nombre reste provisoire du fait que le récépissé définitif n’est délivré au mandataire de la liste ou au candidat individuel que dans les 3 jours qui suivent le dépôt des déclarations de candidatures. La campagne électorale au titre des élections de la Chambre des conseillers, qui a débuté lundi à zéro heure, prendra fin le 5 octobre à minuit, rappelle le communiqué. Les collèges électoraux composés, au niveau de chaque région, des représentants des collectivités locales et des Chambres professionnelles et, au niveau national, des représentants des salariés sont convoqués, conformément aux dispositions de la loi organique relative à la Chambre des conseillers et à son décret d’application, le 6 octobre 2003, pour élire le tiers des membres de la Chambre des conseillers en remplacement des membres dont il a été mis fin à leur mandat suite au tirage au sort en vue du deuxième renouvellement du tiers de ladite Chambre. Etant donné que le mode de scrutin diffère selon le nombre des sièges à pourvoir, l’élection aura lieu, soit au scrutin de liste à la représentation proportionnelle suivant la règle du plus fort reste dans le cas où plus d’un conseiller seront élus au titre d’un collège électoral, soit au scrutin uninominal à la majorité relative à un tour au cas où un seul conseiller est à élire dans le cadre d’un seul collège électoral. En vue de pourvoir 54 sièges au titre du Collège des représentants des collectivités locales, 538 déclarations de candidatures ont été présentées dont 129 sous forme de listes groupant 533 candidats et 5 candidatures individuelles. Le nombre des candidatures individuelles déposées au titre des 11 sièges à pourvoir au niveau du Collège des membres des chambres d’agriculture a atteint 26 candidats, soit une moyenne de plus de 2 candidats par siège. En ce qui concerne le Collège des membres des chambres de Commerce, d’Industrie et de Services, le nombre des candidatures individuelles présentées au titre des 8 sièges à pourvoir est de 22, soit une moyenne qui avoisine 3 candidats par siège. Les déclarations de candidatures individuelles présentées au Collège des membres des chambres d’Artisanat ont atteint 19 pour 7 sièges à pourvoir, soit une moyenne qui avoisine 3 candidats par siège. En revanche, au niveau du Collège des membres des chambres des Pêches maritimes, le nombre des déclarations de candidatures individuelles présentées au titre d’un seul siège à pourvoir au titre du collège des membres des chambres des Pêches maritimes se limite à deux candidats relevant respectivement du PPS et du FFD. Bien entendu, exception faite de ce dernier collège, les grands partis de la majorité ont le plus de chance de remporter ces élections que leur adversaire. La confrontation sera donc limitée généralement au cercle contenant le RNI, la Mouvance populaire, l’Istiqlal et l’USFP. Enfin, en vue de pourvoir les 9 sièges au titre du collège des représentants des salariés à l’échelon national, 16 listes groupant 144 candidats ont été déposées. La bataille des élections se poursuit, donc, avec l’implication cette fois à de 16 listes représentant la majorité des syndicats. Mais de l’avis de plusieurs observateurs, la concurrence se fera, essentiellement, entre l’UMT, l’UGTM, la CDT, la FDT et l’UNTM. Les autres syndicats ont des chances minimes d’accès à l’enceinte parlementaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *