Développement durable : Le Groupe Al Omrane s’engage !

Développement durable :  Le Groupe Al Omrane s’engage !

Le Plan de gestion environnemental et social reprend les différents aspects qui permettent la protection de l’environnement et la baisse de l’impact de la réalisation des projets sur l’environnement

Il y a du nouveau du côté du Groupe Al Omrane. Le géant immobilier vient de se doter d’un tout nouveau Plan de gestion environnemental et social (PGES). Un Plan qui vise la mise en conformité du Groupe avec la réglementation et la bonne pratique, l’évaluation et la réduction des impacts environnementaux et sociaux du Groupe, ainsi que l’amélioration de la communication avec ses clients.

Un plan, quatre conventions…

Le Plan de gestion environnemental et social a été formalisé par la conclusion de 4 accords de partenariat signés, jeudi 10 mars à Rabat, par le Groupe Al Omrane et le ministère de l’habitat et de la politique de la ville avec le département de l’emploi et des affaires sociales, le ministère chargé de l’eau, le ministère chargé de l’environnement et l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Aderee). Les conventions signées portent sur la préservation de l’eau, de l’énergie, des conditions d’emploi, de la santé et de la sécurité dans les métiers du Groupe ainsi que sur la consécration de l’approche environnementale de l’urbanisme. Une initiative qui intervient à un moment marqué, entre autres, par la préoccupation de plus en plus grande de la communauté nationale et internationale face aux changements climatiques et la prise de conscience de la nécessité de réviser le savoir-faire du Groupe.

Soutien total du gouvernement…

Intervenant à l’occasion de la signature des 4 conventions, le ministre de l’habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdellah, a noté que cette démarche qualité et durabilité est fortement prônée par son département en vue de permettre au Maroc de passer d’une démarche quantitative à une démarche qualitative. «L’intégration de l’aspect environnemental dans la stratégie de l’habitat est en droite ligne avec la volonté du Maroc de s’inscrire dans une démarche durable», a affirmé M. Benabdellah, mettant en relief les efforts déployés par Al Omrane pour atteindre cet objectif. Sur un autre registre, le ministre a fait savoir que le déficit en logements était de 840.000 unités vers la fin de 2011 et devrait se situer aujourd’hui aux alentours de 580.000 unités.
Pour sa part, la ministre déléguée chargée de l’environnement, Hakima Elhaité, a appelé à intégrer le climat et les changements climatiques dans la politique de la ville, en se félicitant du lancement de ce plan par Al Omrane, qui intervient à la veille d’un événement important, à savoir la COP22 à Marrakech.

PGES : Des enjeux importants…

De son côté, le président du directoire du Groupe Al Omrane, Badre El Kanouni, a souligné que le Plan de gestion environnemental et social reprend les différents aspects qui permettent la protection de l’environnement et la baisse de l’impact de la réalisation des projets sur l’environnement. «Ce plan, qui apporte l’ensemble des mesures préconisées par les réglementations, confirme l’engagement du Groupe sur la voie du développement durable, formalisé déjà depuis 2013 par la signature d’une charte environnementale et sociale», a précisé M. El Kanouni. Ainsi, le double objectif recherché à travers la mise en place du PGES reste d’une part celui d’informer les parties concernées sur la nouvelle politique menée par le Groupe pour se conformer à la réglementation en vigueur et réduire ses impacts environnementaux et sociaux et d’autre part, d’inscrire le Groupe dans l’élan national marqué cette année par l’organisation par le Royaume de la prochaine conférence des parties «COP22». Aussi, cet événement a été marqué par la présence des bailleurs de fonds attachés à cette démarche de durabilité, tels que la coopération japonaise (JICA), la coopération allemande (GIZ), l’Agence française de développement et des institutions nationales telles que le Conseil économique, social et environnemental (CESE), l’Aderee, les Ordres professionnels et les fédérations professionnelles concernées.

Une vision claire !

Le Groupe Al Omrane a pour objectifs de contribuer à la mise en œuvre de la politique en habitat définie par le gouvernement en matière de réduction du déficit en logements sociaux et répondre aux besoins additionnels (de manière directe ou indirecte à travers le partenariat avec le privé et l’auto-construction) et de lutter contre les bidonvilles et l’habitat insalubre.
Le Groupe œuvre également à l’accompagnement de la mise en œuvre de l’Etat dans le secteur de l’habitat, de la politique de la ville et le développement des logements pour les classes moyennes. L’atteinte de ces objectifs se base sur un partenariat renforcé avec l’ensemble des acteurs centraux et locaux (élus et autorités locales) et sur un renforcement du Groupe en tant qu’entreprise citoyenne, moderne et performante.

Avec Map

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *