Développement durable : L’Etat appelé à donner l’exemple

Développement durable : L’Etat appelé à donner l’exemple

Économies d’eau, d’électricité et de carburant et gestion des déchets

L’Etat doit donner l’exemple en matière de développement en imposant aux administrations publiques la démarche «éco responsable». Les mesures prioritaires pour mettre en œuvre le pacte sur l’exemplarité de l’Etat en matière de développement durable ont été présentées par Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat chargée du développement durable, lors du dernier Conseil de gouvernement. La réduction de la consommation de l’électricité, de l’eau, des carburants  et les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets figurent parmi les principales priorités. Dans le détail, ces mesures portent sur la promotion de l’utilisation des technologies d’efficacité énergétique pour lutter contre toutes les formes de gaspillage d’énergie et encourager l’utilisation des énergies renouvelables. L’objectif étant de réduire la consommation d’énergie aux kilowattheures de 5% en 2019, de 10% en 2020 et 20% d’ici 2021.

Il est aussi question de rationaliser l’utilisation de l’eau et réduire la consommation excessive en adoptant l’irrigation goutte-à-goutte pour les espaces verts. Cette initiative permettra de réduire la consommation d’eau en mètres cubes de moins de 10% en 2019, 20% en 2020 et 30% en 2021. Il a été également proposé d’augmenter de 30% la part des voitures écologiques (hybrides ou électriques) du parc de l’Etat et, qui représente 30% du parc à l’horizon 2021, tout en réduisant la consommation de carburant d’environ 10% d’ici à 2020 et de moins de 15% en 2021.Il s’agit aussi de promouvoir une commande publique durable et responsable pour atteindre 20% de marchés avec clauses de durabilité en 2019, 40% en 2020 et 60% en 2021. Le secrétariat d’Etat chargé du développement durable encourage le tri et la valorisation des déchets au sein des administrations publiques. L’ambition est de parvenir à un taux de tri de 30 % en 2019, 70% en 2020 et 90 % en 2021. Pour ce qui est du recyclage et la valorisation des déchets, l’objectif est d’atteindre un taux de 20% en 2019, 50% en 2020 et 70% en 2021. Afin de réussir ce vaste chantier, il est nécessaire que chaque administration publique réalise un audit environnemental de ses bâtiments   durant l’année en cours ou au début de l’année 2019 pour adapter les indicateurs et les cibles qui la concernent et ce, en fonction du potentiel d’économie dont elle dispose.

Rappelons que la feuille de route de la Stratégie nationale de développement durable ( SNDD) avait été partagée avec les secrétaires généraux des départements ministériels le 22 novembre 2017 lors de la première réunion du comité de pilotage. Cette feuille de route a concerné 21 projets de Plans d’action du développement durable (PADD) sectoriels et un Plan d’action transversal relatif à la mise en œuvre du volet Exemplarité de l’Etat (PADD-EE). Lors de la deuxième réunion du Comité de pilotage, 16 PADD ont été validés ainsi que celui de l’Exemplarité de l’Etat. Tous les participants à cette réunion ont été interpellés pour prioriser les actions de leurs PADD respectifs et d’envoyer les indicateurs pour suivre leur mise en œuvre au ministère de l’économie et des finances à même de les intégrer dans la planification trisannuelle 2019-2021. Le secrétariat d’Etat a reçu après cette deuxième réunion du comité de pilotage, trois autres PADD sectoriels et que trois autres PADD sont en cours de finalisation.

Les mesures prioritaires pour mettre en œuvre le Pacte sur l’exemplarité d’état en matière de développement durable

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *