Développer les moyens de la réinsertion

Le conseil d’administration de la fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et des pensionnaires des centres de sauvegarde de l’enfance se penche actuellement sur l’élaboration d’une stratégie visant à développer les moyens de l’administration pénitentiaire en matière d’insertion.
L’annonce e a été faite par Mme Zoulikha Nasri, conseillère de SM le Roi et membre du conseil qui a précise que les moyens dont dispose l’administration pénitentiaire restent insuffisants, dans la mesure où, a-t-elle expliqué sur les ondes de la TVM, la rééducation des détenus, leur réhabilitation et leur réinsertion est une responsabilité de la société marocaine dans son ensemble. Mme Nasri a également explicité la philosophie du souverain dans la création de la fondation. SM le Roi, a-t-elle affirmé, a pensé davantage à la réinsertion qu’à la rééducation, puisqu’au niveau du conseil d’administration de la fondation, le souverain a désigné des acteurs économiques ainsi que des acteurs de la société civile et d’associations ayant une activité reconnue au sein des prisons. Après sa visite, au cours du mois de ramadan au centre carcéral de Oukacha à Casablanca et après avoir pris connaissance des conditions des détenus et particulièrement les jeunes, le souverain a décidé de créer la fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et des pensionnaires des centres de sauvegarde de l’enfance. la conseillère du souverain a souligné la nécessité pour la société de changer sa vision vis-à-vis du prisonnier « du moment qu’il a payé le prix et lui donner l’occasion pour redevenir un bon citoyen avec ses droits et ses devoirs ». Le conseil d’administration de la fondation se compose de Mme Zoulikha Nasri, M. Omar Azziman, M. Aziz Akhennouch, M. Abdelaziz Alami, M. Mustapha Amhal, Dr. Noufissa Benchemssi, M. Ali Belhaj, M. Hassan Benmoussa, M. Mohamed Lididi, Mme Najat M’jid et Mme Assia El Ouadie, ainsi que M. Abdallah Oualladi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *