Diabète et excès pondéral

L’obésité, ou excès pondéral dû à l’accumulation de tissu adipeux selon la définition des spécialistes, entretient des liens étroits avec le diabète. 90 % des diabétiques sont obèses.
De tous les risques, pour la santé, qui sont liés à l’obésité, le diabète est la complication la plus répandue dans le monde. Il représente aujourd’hui l’une des cinq premières causes de décès dans de nombreux pays occidentaux et plus de 75 % des risques attribuables au diabète résultent de l’obésité, d’où le terme de « diabésité » forgé par le Professeur américain George A.Bray. L’épidémie de « diabésité » est particulièrement inquiétante. Dans le monde, les spécialistes estiment qu’il existe au moins 150 millions de personnes qui souffrent de diabète. Ce chiffre pourrait doubler au cours des 25 prochaines années. Le diabète de type 2, parfois, surnommé diabète gras, représente 90 % des cas et l’excès de poids favorise particulièrement l’apparition de cette forme de diabète. De nombreuses études récentes montrent que la modification du mode de vie visant à réduire le poids et à accroître l’activité physique permet de retarder ou de prévenir de manière spectaculaire le développement d’un diabète de type 2.
A la suite de ces constatations, les spécialistes ont déclaré la modification du mode de vie comme étant l’approche thérapeutique la plus efficace pour prévenir le diabète de type 2, en particulier si l’on considère les bienfaits supplémentaires qui en résultent pour la santé, comme la baisse de la pression artérielle, la diminution du taux de cholestérol et l’amélioration de la qualité de vie.
Les études ont confirmé également que la perte de poids contribue à réduire les facteurs de risques cardiovasculaires tels une pression artérielle élevée ou unexcès de graisse. Perdre du poids c’est prévenir aussi le diabète.
Et toujours, prévenir vaux mieux que guérir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *