Diplomatie offensive du Maroc à l’ONU

L’offensive diplomatique marocaine continue à New York où les responsables marocains multiplient les contacts avec les délégations représentées au sein de l’Organisation des Nations Unies. Ainsi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, a tenu plusieurs réunions avec des responsables onusiens et des chefs de délégations, lundi, afin d’expliquer la légitimité de la position marocaine sur l’affaire du Sahara. Durant ces réunions, le chef de la diplomatie marocaine a réitéré la position claire du Maroc à l’égard de la dernière proposition de l’émissaire personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara en réaffirmant la volonté du Royaume d’engager un dialogue franc pour parvenir à une solution politique à ce conflit artificiel. Dans une déclaration à l’issue d’une rencontre avec le Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, Benaïssa a indiqué avoir soulevé la question du Sahara marocain réitérant la position claire du Royaume du Maroc vis-à-vis de la dernière proposition de James Baker. « J’ai expliqué, en particulier, les risques majeurs que fait courir cette recommandation à la stabilité et à la sécurité de la région », a souligné le ministre, notant que la mise en oeuvre de certaines de ses dispositions exigeaient au préalable l’assentiment des parties. A ce propos, Benaïssa a rappelé que le Conseil de sécurité n’a pas entériné cette proposition comme le demandait James Baker, et de ce fait, elle n’est pas obligatoire. Il a ensuite souligné la volonté entière et sincère du Maroc d’engager un dialogue franc avec toutes les parties concernées en vue de parvenir à une solution politique définitive et réaliste à cette question, conformément à l’accord-cadre établi par l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU. Lors de ses entretiens avec le Secrétaire général de l’ONU, le ministre était accompagné par le représentant permanent du Maroc auprès de cette organisation, Mohamed Bennouna, et le Directeur général des relations multilatérales et de la coopération globale du Ministère, Mohamed Loulichki. Outre l’affaire du Sahara marocain, la réunion a porté sur les différents points inscrits à l’ordre du jour de la 58ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, en particulier, la situation en Irak et au Proche-Orient. Le chef de la diplomatie marocaine a également entrepris des contacts diplomatiques avec les chefs de délégations participant aux débats de la l’Assemblée générale de l’ONU. Ainsi, Benaïssa a eu des réunions avec ses homologues du Yémen, du Pakistan, d’Iran, de Libye, des Philippines, du Danemark et du Pérou. Il s’est également entretenu avec le secrétaire général du Conseil de Coopération du Golfe. A l’occasion de ces rencontres, le ministre a évoqué avec ses homologues plusieurs sujets de préoccupations tant régionales que bilatérales concernant chacun de ces pays. La coopération bilatérale et le maintien de la concertation politique ont été aussi à l’ordre du jour. Benaïssa a saisi l’opportunité de ces contacts pour confirmer la position inébranlable du Royaume quant à la question nationale. Il a aussi pris note des demandes d’appui de tel ou tel pays pour briguer un poste de responsabilité au sein des différentes institutions et organes des Nations Unies.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *