Diwan Al Madhalim s’organise

Diwan Al Madhalim s’organise

La démocratie n’est pas seulement une question d’institutions élues, mais également de dispositif juridique au service des citoyens et de moyens mis à leurs dispositions pour exprimer leurs doléances et rétablir la justice, quand il y a abus de pouvoir, népotisme ou simple transgression de loi portant préjudice à leur encontre. En plus de la Justice, du ministère des Droits de l’Homme et du Conseil consultatif des droits de l’Homme, Diwan Al Madhalim, est venu combler et conforter ces institutions par une dimension de proximité dans le sens de la levée des injustices. Après presque deux années de son existence, il était normal que ses dirigeants apportent leurs points de vue sur les mécanismes de sa gestion et ses perspectives d’avenir. Dans cet ordre, SM le Roi Mohammed VI a reçu, mardi au Palais Royal de Tétouan, le wali de Diwan Al Madhalim, Moulay Slimane Alaoui, qui a soumis au Souverain un rapport détaillé portant sur le projet de règlement intérieur de cette institution, ainsi que sur les procédures et les moyens à mettre en place pour lui donner la capacité de traiter avec efficacité et célérité les dossiers et les plaintes dont elle est saisie. Le Cabinet Royal a rendu public à ce sujet un communiqué dans lequel il a été signalé que Le Souverain a donné « Sa Haute approbation à l’ensemble de ces recommandations et propositions, en insistant particulièrement sur la nécessité de doter Diwan Al Madhalim des ressources humaines et du dispositif fonctionnel lui permettant de s’acquitter de sa mission dans les délais les plus brefs. Après avoir mis en relief l’esprit dans lequel doit intervenir Diwan Al Madhalim et qui s’inspire du concept de l’Administration citoyenne, Sa Majesté le Roi a assuré de Son appui Moulay Slimane Alaoui en lui demandant de veiller avec soin au respect et à la mise en oeuvre du Concept Royal de l’autorité, fondé sur la proximité, le devoir d’équité et le respect intransigeant de la loi et du droit, conformément aux Hautes directives Royales contenues dans le dernier discours Royal du Trône visant la mise en oeuvre de toutes les formes de contrôle sévère et d’audit rigoureux ». Dans ce contexte, SM Mohammed VI a donné Ses Hautes instructions à M. Alaoui pour que soient mis en place auprès des départements ministériels prioritaires des délégués de Diwan Al Madhalim qui, en coordination avec le gouvernement, veilleront à la transmission et à la mise en oeuvre des actions et des dispositions décidées au niveau central ». Diwan Al Madhalim avait été créé, le 9 décembre 2001, à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, « dans le souci de conforter la progression continue » du Royaume du Maroc vers plus de justice et d’équité. La création de cette institution a été justifiée par la volonté de veiller « à ce que la sauvegarde des intérêts du citoyen, la protection de ses droits et la nécessité d’être à son écoute, soient le fondement du nouveau concept de l’autorité ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *