Don d organes : Inauguration d une banque de tissus d environ 5 MDH à Rabat

Don d organes : Inauguration d une banque de tissus d environ 5 MDH à Rabat

Enfin une banque de tissus à Rabat. L’inauguration de ce local, qui a élu domicile au Service d’hématologie et d’oncologie pédiatrique relevant du Centre hospitalier Ibn Sina, a eu lieu hier mardi 17 juillet lors d’une journée tenue sous le thème «La mort peut être source de vie» pour sensibiliser et promouvoir le don d’organes et des tissus. A cette occasion, le professeur Lhoussaine Louardi, ministre de la santé, représenté par Moulay Mustapha Ismaili Alaoui, qui s’est félicité de cet événement, a indiqué: «Cette inauguration est l’aboutissement d’un projet qui a été lancé depuis plusieurs années. Il manquait les équipements nécessaires aux tissus. Aujourd’hui, cette infrastructure est inaugurée pour assurer le prélèvement, le transport et le stockage des organes». «Il faut que nous fassions un effort important pour faire savoir les activités de cette banque vis-à-vis des professionnels de la Santé et de la société marocaine», a-t-il enchaîné. Pour sa part, le professeur Mountassir Chérif Chefchaouni, directeur du centre Hospitalier Ibn Sina, a déclaré que «ce projet fait partie d’un programme national lancé depuis 2008 dont l’objectif était de répondre aux besoins en reins en vue de bâtir une véritable organisation pour d’autres organes comme le foie et le cœur».
Pr. Chefchaouni qui a formulé le souhait d’assister à la création d’autres banques d’organes par le Maroc a également nourri beaucoup d’espoir pour le démarrage de dons d’organes à partir de cadavres. En effet, le don d’organes à partir de cadavres demeure encore méconnu du citoyen marocain et un sujet tabou même si  notre religion l’autorise. C’est à quoi la journée organisée concomitamment avec l’inauguration de la banque de tissus à Rabat tente de sensibiliser l’opinion publique et développer ce type de transplantation pour une meilleure prise en charge médicale des patients. A propos des missions de la banque de tissus, Malika Essakalli, professeur d’immunologie et chef de service de banques de tissus et du laboratoire d’immunologie à Rabat, a précisé que cette banque de pointe se situe entre le donneur et le receveur. Ce projet qui lui tenait à cœur depuis 2001 a pour mission de recevoir, traiter, conserver et distribuer les tissus.
Pour information, cette banque d’environ 5 millions de dirhams est prévue démarrer à partir de la semaine prochaine. Pour rappel, seulement 74 greffes rénales ont été réalisées à partir de donneur familial dans le CHIS de Rabat. Le nombre de patients dialysés en attente de greffe est important dans la Région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. Pour soulager leurs souffrances et éviter les complications inhérentes à la dialyse, ils n’ont de chance qu’en bénéficiant de don d’organes post mortem. Il s’agit là de greffes à partir de cadavres. De plus, avec l’avènement de la couverture médicale de base, le coût engendré par les dialysés s’élève à environ 128.000 DH par an et par assuré de la CNOPS.n

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *