Dossier : Mythe ou réalité ? Ils diabolisent l’Islam

Dossier : Mythe ou réalité ? Ils diabolisent l’Islam

Selon des témoignages, les jeunes Marocains convertis au christianisme étaient auparavant de parfaits musulmans. De la prière au jeûne passant par la lecture du coran, ces jeunes ne manqueraient pas à leurs devoirs religieux. Voici deux cas de ces présumés témoignages. Mohamed et Malika seraient deux Marocains de confession musulmane convertis au christianisme.
Mohamed fils d’un Imam étais docteur en loi islamique. Il affirme qu’en lisant la bible, il a fini par plier ses genoux devant le Christ et lui implorer le pardon pour sa désobéissance. Bizarre pour un docteur en loi islamique !
Arrivé en France assez jeune, Mohamed a toujours grandi avec l’espoir de suivre les pas du prophète Mohamed. Avec le temps, il s’est senti endurci violemment dit-il et il a fini par devenir anti-juif et anti-occidental. Voulant devenir Imam, il décida de poursuivre ses études islamiques au Caire à la mosquée-université d’AL-Azhar, dont la notoriété est reconnue mondialement. Lors d’une discussion bien animée avec un chrétien, il s’énerva par le fait que son interlocuteur n’a pas cédé à ses propos. Ici, le témoignage laisse croire que l’islam est par sa nature, fanatique.
C’est à partir de ce jour qu’il décida de lire la Bible. Selon lui l’intérêt était de trouver des événtuelles contradictions. Cette lecture, raconte Mohamed, à peine achevée qu’il s’est vite converti. Un homme qui se convertit du jour au lendemain par le simple fait d’une lecture, on ne voit pas ça tous les jours.
Pour sa part, Malika serait, elle aussi née dans une famille très pratiquante. Dès son plus jeune âge, elle a été élevée dans la plus pure tradition islamique. Son désir le plus cher était d’être une bonne musulmane, une femme exemplaire aux yeux d’Allah. Elle n’avait que dédain pour les juifs et les Chrétiens. La simple vision d’une croix l’exaspérait. Et là encore, comme on peut le constater, le témoignage fait allusion au fanatisme.
À l’âge de 16 ans, Malika aurait rencontré au lycée son actuel mari qui lui a parlé du christianisme en lui donnant l’évangile à lire. Malgré sa méfiance, elle finit par accepter. Selon ce témoignage, la simple lecture du premier chapitre aura suffi pour «lui transpercer le coeur». «Avec le temps, j’ai fini par avoir la certitude que Jésus Christ est le fils de Dieu, que la bible incarne la vérité mais je n’avais pas encore véritablement pris conscience du sacrifice de Jésus à la croix, je n’avais pas fait l’expérience du pardon de mon péché», ajoute le témoignage.
La mère ayant appris par un coup de téléphone anonyme que sa fille fréquentait un garçon français était très choquée. Souffrante, Malika pensait arrêter la lecture de la bible, d’autant plus qu’elle venait de mettre terme à sa relation avec son fiancé. Mais le père aurait appelé les parents de Malika pour les rencontrer et leur demander de bénir la relation des deux amoureux. Ce qui est très étonnant, dans la mesure où la famille de Malika est censée être très pratiquante. Bien qu’on ne puisse vérifier le bon fondement de ces témoignages vu qu’ils sont anonymes. Une chose reste certaine : ils ont pour unique but de pousser les jeunes Musulmans à lire les livres sacrés chrétiens. Diabolisant l’Islam, ils essaient de lui donner une image obscure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *