Doukkala : Une bonne saison agricole

En raison des faibles réserves en eau au niveau du barrage Al Massira, le programme cultural dans la zone irriguée de l’Office régional de mise en valeur agricole des Doukkala (ORMVAD) a concerné les cultures fourragères(la luzerne et le bersim), 16.000 Ha, la betterave à sucre (18.000 ha), l’aboriculture (350 ha) et un programme de multiplication de semences des céréales d’automne(2.000 ha).
En zone «Bour», le programme cultural comporte les céréales d’automne, 200.000 ha, les légumineuses alimentaires, 15.000 ha, les fourrages, 14.000 ha, le maïs grain, 40.000 ha, et le maraîchage, 15.000 ha.
S’agissant de la betterave à sucre, les semis ont atteint 18.000 ha. Soit 101% par rapport au programme global. L’état végétatif actuel de la culture est en général bon. Les semis précoces sont au stade de grossissement de la racine tandis que les semis tardifs de la betterave sont à la phase de 8 à 16 feuilles. En se basant sur l’état actuel de cette culture, on s’attend à une production similaire à celle de la campagne précédente. Pour ce qui est des céréales d’automne, malgré le retard des précipitations ayant caractérisé le début de cette campagne agricole, les superficies semées ont été assez importantes et ont atteint 198.625 ha en zones pluviales dont 66.805 ha en blé dur, 58.805 ha en blé tendre et 73.015 ha en orge contre 200.195 ha la campagne passée et 195.000 ha comme moyenne des cinq dernières campagnes agricoles. Au niveau du périmètre irrigué, et malgré la non-disponibilité d’eau pour l’irrigation des céréales d’automne, les agriculteurs ont réalisé une superficie de 37.298 ha contre 32.422 ha en 2000/2001. Plus de 50% de cette superficie a bénéficié de l’eau d’irrigation, au moins une, et ce, au détriment de la dotation octroyée aux cultures fourragères et à la betterave à sucre.
Quant à la zone irriguée par pompage,les superficies semées et irriguées par pompage privé ont été de l’ordre de 565 ha.
L’état actuel des céréales d’automne est, en général, moyen à cause de l’absence des précipitations durant une longue période. En zone « Bour », les céréales ont connu une nette amélioration suite aux dernières pluies. En zone irriguée, et suite aux irrigations apportées à la culture par certains agriculteurs, l’état de la culture s’est amélioré. Ainsi, les céréales en bon état sont de l’ordre de 63% de la superficie semée. Il est à signaler que la longue période de la sécheresse a eu des effets négatifs sur la hauteur des céréales et par voie de conséquence sur le rendement de la paille. Cependant, et grâce aux dernières pluies, l’état de la culture est en cours d’amélioration. Durant ces deux dernières campagnes, on constate un regain d’intérêt des agriculteurs pour les légumineuses alimentaires à travers l’importance des superficies réalisées. Ainsi, au cours de la campagne agricole actuelle, les superficies semées ont atteint 18.386 ha contre 17.333 ha la saison passée et 11.600 ha comme moyenne des cinq dernières années. Le petit pois et la fève sont les principales légumineuses alimentaires au niveau de la zone «Bour». Elles représentent, en effet, 92 % des réalisations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *