Driss Sentissi : «Le MP souffre d’un manque de rapidité dans la prise de décision»

Driss Sentissi : «Le MP souffre d’un manque de rapidité dans la prise de décision»

ALM : De plus en plus de voix s’élèvent au sein du MP pour dénoncer l’unilatéralisme des dirigeants du parti. Que pensez-vous de cette contestation ?
Driss Sentissi : Je ne suis pas d’accord avec les personnes qui ont cette idée. Vous savez, on ne peut pas parler d’unilatéralisme. On pourrait nous reprocher un manque de rapidité dans la prise de certaines décisions mais pas l’unilatéralisme. Nous avons toujours tenu à ce que le dialogue soit monnaie courante au sein de notre parti.

Des sources font état de divergences entre les membres du bureau politique du Mouvement populaire. Que répondez-vous à cela ?
Il existe actuellement un débat politique au sein du Mouvement populaire. Il faut qu’il y ait une discussion entre les membres de notre parti. Cela est tout à fait normal. Il ne faut pas voir ses discussions comme un différend entre les membres de notre parti. Les hommes et les femmes du Mouvement populaire doivent discuter tous les sujets qui les concernent en tant que militants de notre parti. Chacun est libre de donner son point de vue. On s’exprime avec audace et c’est une chose positive. Notre parti a son poids sur la scène politique et a une histoire.
En ce qui concerne la jeunesse de notre parti, j’ai dit qu’il fallait instituer des organes régionaux pour donner un élan aux activités des jeunes membres du parti.
J’ai donné mon point de vue mais toujours en respectant l’avis des autres.

Qu’en est-il du rôle du Mouvement populaire dans l’opposition ?
Nous jouons pleinement notre rôle. En tant que parti de l’opposition, nous avons pour mission de contrôler l’action du gouvernement. Notre discours est objectif. Il est différent de celui de certains partis qui misent sur un discours peu réaliste. Nous ne faisons pas de la critique pour la critique. Cela n’aurait pas de sens et rendrait notre discours peu crédible. Nous sommes tenus de respecter notre engagement, celui de l’honnêteté.
Nous avons participé à l’examen, la discussion et à l’adoption de plusieurs projets de lois, notamment les projets de loi de Finances de 2008 et 2009.
Nous étions membres du gouvernement avant les élections de 2007. Passer de la majorité à l’opposition n’est pas si facile qu’on peut le croire. Les obligations diffèrent d’une position à l’autre. L’histoire nous jugera sur notre action politique.

Les élections communales approchent. Comment se prépare votre parti à ces échéances ?
Notre parti se prépare pleinement et dispose d’un programme politique, économique et social. Pour les échéances communales, chaque commune a ses spécificités. Nous tenons à ce que le volet logistique soit bien organisé. C’est très important. Nous dévoilerons les grandes lignes de notre programme prochainement. Chacun remplit sa mission comme il se doit. Tout le monde est conscient de l’enjeu.
Notre objectif est de couvrir toutes les communes réparties sur le territoire national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *