Drogue : Le test de dépistage urinaire en pharmacie dès janvier 2012

Drogue : Le test de dépistage urinaire en pharmacie dès janvier 2012

Le premier test à même de détecter la présence de drogues dans les urines est désormais commercialisé au Maroc. Le test de dépistage, Narcochek qui se présente sous forme de bandelettes chromatographiques, permet de détecter en moins de cinq minutes la présence de drogues (cannabis, cocaïne, ecstasy, morphine, amphétamines, Benzodiazépines, barbituriques…) dans les urines. Grâce à ce test, les parents peuvent savoir si leur progéniture fume du cannabis ou consomme d’autres drogues et de suivre leur consommation. Narcochek est distribué au Maroc par Pharma-First. Contacté par ALM, le docteur Abdesslem Idrissi, responsable de Pharma First, affirme que «les tests de dépistage urinaires ont été commercialisés au Maroc depuis la fin du mois de juin 2011. Ils seront en vente en pharmacie dès janvier 2012». Les tests se présentent sous deux formes : urinaires et salivaires. «Pour l’instant, nous n’importons que les tests urinaires qui sont très demandés au Maroc. Depuis leur commercialisation, 1000 tests ont déjà été vendus», note Dr Idrissi. Les tests urinaires monodrogues qui permettent le dépistage d’une drogue spécifique sont vendus au prix de 100 DH. Pour les tests multidrogues qui permettent de détecter la présence de 2 à 12 drogues, leur montant est de 300 DH. Ces tests sont destinés aux autorités (police, gendarmerie…), cliniques, laboratoires d’analyses, psychiatres, pédiatres, parents… Le Dr Idrissi ne manque pas de souligner que ces tests sont d’une fiabilité supérieure à 99,6 %. Pour sa part, le test salivaire peut détecter jusqu’à 5 drogues simultanément : cannabis, cocaïne, héroine, ecstasy et amphétamines. C’est l’un des seuls tests salivaires au monde capables de détecter la molécule de cannabis que l’on retrouve spécifiquement dans la salive. «Le test salivaire est 30% plus cher que l’urinaire. Il faut compter 150 DH pour le test monodrogue (cannabis) et 250 DH pour le test multidrogue», précise Dr Idrissi. Les tests salivaires présentent de nombreux avantages. Ils sont utilisables partout, à n’importe quel moment et la salive est immédiatement accessible. Son utilisation est simple. Il faut placer le bâtonnet dans la bouche pendant 1 à 3 minutes, insérer ensuite le bâtonnet dans le tube du test et patienter 10 minutes pour avoir les résultats. Ce test permet ainsi de détecter la consommation de stupéfiants immédiatement après la prise. Autrement dit, bien avant que les traces de drogue n’apparaissent dans les urines et sur une durée de plusieurs heures. En matière de sécurité routière, il constitue un test idéal pour les opérations de dépistage des automobilistes. La commercialisation de ces tests de dépistage a été saluée par l’Association marocaine de lutte contre le tabagisme et drogues. «Les tests en question marqueront un progrès réel dans le cadre des efforts déployés pour contrecarrer la prise abusive de drogues et sa propagation, en particulier parmi nos jeunes. Les retombées qui en découlent ne peuvent être que positives. Ces tests vont faciliter la tâche aux professionnels du secteur médical en termes de diagnostic et de prescription des traitements. Ces tests sont indispensables en matière de sécurité routière», déclare El Hassan El Baghdadi, président de l’association. «Ils seront d’une grande utilité si les autorités publiques décident d’installer, au sein des établissements scolaires et de formation, des centres de dépistage pour détecter la prise de drogues par les adolescents et alerter en conséquence les responsables et les professionnels concernés pour qu’ils puissent prendre les mesures qui s’imposent», conclut-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *