Droits de l’Homme – Laâyoune : La lutte contre la violence à l’égard des femmes en débat

Droits de l’Homme – Laâyoune : La lutte contre la violence à l’égard des femmes en débat

Les dispositions de la nouvelle Constitution qui ont constitué un saut qualitatif dans le domaine des droits et des libertés ont été mises en valeur, particulièrement en ce qui concerne l’amélioration des droits de la femme et la lutte contre toutes les formes de discrimination basées sur le genre.

La Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Laâyoune-Smara a organisé récemment à Laâyoune une journée d’étude sur le thème «La lutte contre la violence à l’égard des femmes, entre la mise en œuvre des engagements nationaux et internationaux dans le domaine des droits de l’Homme et les mécanismes de coordination territoriale».

Cette journée d’étude marquée par la participation d’organisations civiles spécialisées dans la question, ainsi que des acteurs institutionnels et des mécanismes de démocratie participative au niveau des communes territoriales et de la région, a eu pour but de renforcer les capacités des acteurs locaux en matière de promotion et de protection des droits des femmes, et de mise en place des structures d’accueil dédiées. Elle vise aussi à renforcer la coordination entre les différents intervenants en vue de faciliter les procédures administratives et judiciaires.

Les débats de cette rencontre se sont articulés autour de plusieurs axes qui concernent notamment le cadre juridique national et international de lutte contre la violence faite aux femmes et le rôle des institutions nationales des droits de l’Homme dans le domaine de la protection des droits des femmes victimes de violences.

Cette rencontre a également constitué une occasion en vue de réaliser un diagnostic participatif sur la situation des femmes victimes de violences dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, et pour unifier les points de vue sur les moyens à même de lutter contre la violence à l’égard des femmes et proposer des recommandations susceptibles d’éclairer l’opinion publique sur ce phénomène et pour passer en revue les mauvaises pratiques dont souffre la gent féminine et étudier les moyens à même de renforcer la lutte contre ce fléau social.

Les participants à cette journée se sont arrêtés sur les réalisations et les acquis dans le domaine de l’amélioration des conditions de la femme et de lutte contre toutes les formes de violence basées sur le genre. Ils ont mis en valeur les dispositions de la nouvelle Constitution qui ont constitué un saut qualitatif dans le domaine des droits et des libertés, particulièrement en ce qui concerne l’amélioration des droits de la femme et la lutte contre toutes les formes de discrimination basées sur le genre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *