PROMO ALM
PROMO ALM

Droits des enfants : L’Unicef et l’ONDE lancent une pétition mondiale

Droits des enfants : L’Unicef et l’ONDE lancent une pétition mondiale

Le Maroc a encore du pain sur la planche

L’Unicef espère récolter un maximum de signatures. Celles-ci seront par la suite présentées aux dirigeants du monde le 20 novembre 2019, date du 30ème anniversaire de la Convention des droits de l’enfant.

L’Unicef tire la sonnette d’alarme sur la situation des droits des enfants. L’instance onusienne et l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) ont profité de la journée mondiale de l’enfant pour lancer une pétition pour appeler les dirigeants du monde à offrir un avenir prometteur pour chaque enfant. Au Maroc, les enfants parlementaires mèneront durant toute l’année une grande mobilisation pour soutenir cette opération qui sera conduite sous le slogan mondial «Mobilisez-vous #EnBleuPourChaqueEnfant».

A travers cette opération, l’Unicef espère récolter un maximum de signatures. Celles-ci seront par la suite présentées aux dirigeants du monde le 20 novembre 2019, date du 30ème anniversaire de la Convention des droits de l’enfant. L’objectif étant d’appeler les dirigeants du monde entier à s’engager à respecter les droits de l’enfant, dans l’intérêt de tous les enfants de la génération actuelle et des générations à venir. L’Unicef estime que 303 millions d’enfants et de jeunes dans le monde sont déscolarisés. En outre, 650 millions de filles et de femmes ont été mariées avant leurs 18 ans et 5,4 millions d’enfants sont morts, principalement de causes évitables, avant leur 5e anniversaire. Au Maroc, malgré des progrès notables ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire pour promouvoir les droits des enfants. En matière d’éducation, l’abandon scolaire constitue un obstacle majeur. Selon les données du ministère de tutelle, le  nombre d’élèves ayant abandonné l’école est passé de 279.176 en 2016-2017 à 315.273 en 2017-2018, soit 36.097 abandons supplémentaires. Par ailleurs, le mariage des mineurs est encore largement répandu au Maroc. Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), 48.291 mineurs ont été mariés avant l’âge de 18 ans en 2014.

Ce phénomène touche en grande majorité les filles, qui étaient près de 45.800 à être mariées, contre environ 2.500 garçons. Les mariages sont davantage contractés dans le milieu rural (55,9%) qu’urbain (44,1%). Le Maroc a aussi réalisé des progrès notables dans le secteur de la santé. L’Unicef qui reprend les chiffres du ministère de la santé note que  la mortalité des enfants de moins de 5 ans a connu une diminution de 27% entre 2011 et 2018, en passant de 30,5 à 22,16 décès pour 1.000 naissances vivantes.

Il est de même pour la mortalité infantile qui a enregistré une diminution de 38% en passant de 28,8 à 18 décès pour 1.000 naissances vivantes. La mortalité néonatale, quant à elle, a enregistré un taux de 13,56 pour 1.000 naissances vivantes, soit une diminution de 38% par rapport à 2011. La mortalité maternelle a connu une importante baisse en passant de 112 décès pour 100.000 naissances vivantes durant la période 2009-2010 à 72,6 en 2017, soit une réduction de 35%. Cela dit, en milieu rural, la situation reste alarmante avec un taux de 111 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2017. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *