Droits humains et volonté politique

Le respect du droit international humanitaire (DIH) passe essentiellement par « une manifestation pleine » de la volonté politique des Etats et par l’adoption de mesures législatives et réglementaires adéquates, a affirmé lundi Mme Maria Teresa Dotley, Chef du Service de conseil au sein du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). « La volonté politique des Etats est très importante pour permettre une application effective de leurs obligations internationales » en temps de guerre comme en temps de paix, a déclaré à la MAP M.T. Dotley en marge des travaux d’un séminaire régional des experts arabes des commissions nationales du DIH. La réunion au Maroc des Commissions nationales du DIH montre la volonté des pays arabes « d’aller au-delà et de favoriser un meilleur respect » des dispositions de ce droit, a-t-elle ajouté, estimant qu' »il y a dans ce domaine des progrès à faire par tous les pays du monde ». Au cours de la première séance de ce colloque, consacrée au thème de « la mise en oeuvre nationale du DIH », Hind Ayoubi Idrissi, Directrice des relations internationales au ministère des Droits de l’Homme, a souligné la nécessité, pour les pays arabes, de définir avec précision les missions des Commissions nationales et de s’accorder sur un cadre de travail commun à même de permettre à ces instances de jouer pleinement leurs missions de vulgarisation à grande échelle de ce droit. Les représentants des pays arabes ont mis l’accent sur la nécessité de redoubler d’efforts pour assurer une plus large vulgarisation du DIH, à travers notamment l’organisation de sessions de formation au niveau national et régional, la formation de formateurs en la matière et l’échange des expériences entre les pays arabes. Cette rencontre de cinq jours, organisée par le ministère des Droits de l’Homme en collaboration avec la délégation régionale du CICR pour le Maghreb et la Ligue arabe, a débuté lundi matin avec la participation de délégations de plusieurs pays arabes et étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *