Du statut de la fonction publique

Le Bureau régional de l’Association nationale des docteurs d’administrations publiques (ANDAP) de Marrakech – Tensift- El Haouz a organisé, samedi à Marrakech, une journée d’étude sur le projet de statut particulier du corps des administrateurs et cadres assimilés.
S’exprimant à cette occasion, le président du Bureau national de l’ANDAP, Bennacer Himmi, a estimé que toute réforme administrative doit impérativement s’appuyer sur un ensemble de donnes, telles le renforcement et l’amélioration de la qualité du service public, la mise en valeur des ressources humaines et la rationnalisation des dépenses publiques. Il a, dans ce contexte, mis en relief le rôle des ressources humaines dans la dynamisation et la mise à niveau de l’administration pour qu’elle puisse s’intégrer dans son environnement socio-économique.
L’adoption de n’importe quelle politique visant la mise à niveau des ressources humaines au sein des administrations publiques doit nécessairement s’accouder sur l’esprit d’initiative, la révision du régime d’avancement, l’incitation du fonctionnaire à s’acquitter convenablement de sa mission et la révision du statut de la fonction publique pour qu’il soit en harmonie avec les nouvelles exigences de l’administration marocaine, a-t-il précisé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *