Eau : L’expérience marocaine

Le pavillon du Maroc au salon international de l’eau, dont le Royaume est l’invité d’honneur, a été inauguré mercredi à Paris par Saïd Chbaatou, ministre des Pêches Maritimes et Hassan Abouyoub, ambassadeur du Maroc en France.
Une douzaine d’opérateurs du secteur public et privé marocains participent à cette importante rencontre, la première et la seule plate-forme de communication grand public sur l’eau, qui se poursuivra jusqu’au 10 février et verra la participation d’experts et de spécialistes internationaux de l’eau.
Le Salon international de l’eau, qui en est à sa troisième édition, est l’occasion pour les participants marocains d’exposer la stratégie du Maroc en matière d’eau ainsi que les projets et les réalisations, tant publics que privés, dans tous les secteurs de gestion de cette ressource naturelle.
Un domaine où le Maroc, conscient des enjeux futurs, est en passe d’installer une réputation d’expertise. «Le Maroc est pour nous le pays qui méritait le plus d’être notre invité d’honneur parce qu’il est un pays moderne qui défend un réseau moderne de distribution de l’eau, soucieux de la santé et du bien-être de la population et du développent de l’agriculture, ainsi que la salubrité de son milieu marin», a déclaré Bruno Soubiron, commissaire général du salon.
Une qualité «d’invité d’honneur» que le ministre des pêche, Said Chbaatou considère comme étant une «fierté», le royaume étant représenté par un certain nombre d’institutions et d’offices «qui font un très bon travail dans le domaine de l’eau, élément de bien-être et facteur de développement».
Selon le ministre, «un certain nombre de programmes seront exécutés dans le sens d’une meilleure utilisation et rationalisation de l’eau dans les jours prochains», et ce, dans la droite ligne des dernières réunions du conseil supérieur de l’eau.
M. Chbaatou a également évoqué le domaine halieutique marocain présent au salon à travers la participation de l’Institut national de recherche halieutique (INRH) qui illustrera l’action du Maroc en matière de salubrité du milieu marin et l’intérêt que le royaume accorde à cette question.
Dans ce cadre, une conférence sur «le Maroc face au défi de l’eau», devait avoir lieu jeudi, pour traiter des questions portant notamment sur la généralisation de l’eau potable, la gestion de l’eau, la mobilisations des ressources/construction de barrages, l’épuration des eaux industrielles et l’impact de la qualité des ressources en eau sur la santé au Maroc.
Une manifestation à laquelle contribuent à travers des exposés des organismes comme le ministère de la Santé, l’Office national de l’eau potable (ONEP), l’Association marocaine de l’eau potable et de l’assainissement (AMEPA), l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs (EMI), l’ONRH et la Direction générale de l’hydraulique (DGH ).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *