Eau potable : Le Maroc investit 1 milliard DH annuellement dans le rural

Eau potable : Le Maroc investit 1 milliard DH annuellement dans le rural

Le montant des investissements a été multiplié par 5 depuis les années 90

Le volume des investissements consacré à l’adduction en eau potable dans le monde rural s’élève à 1 milliard de dirhams annuellement. C’est ce qu’a indiqué, mardi à la Chambre des représentants, la secrétaire d’Etat chargée de l’eau, Charafat Afilal. Ces investissements ont ainsi permis d’atteindre un taux de couverture de 95,6% en matière d’approvisionnement en eau potable.  Le montant des investissements a été multiplié par 5 depuis les années 90 en passant de 200 millions de dirhams à 1 milliard de dirhams par an. Cela dit, des disparités entre les régions persistent toujours en matière d’approvisionnement en eau potable. 

Rappelons à ce sujet que dans un rapport parlementaire publié par la commission thématique chargée par la Chambre des représentants d’évaluer l’impact des politiques publiques sur le monde rural, avait révélé que  la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima enregistre le taux le plus bas avec 82% d’accès à l’eau potable, soit 13% de moins que la moyenne nationale. Le document avait également révélé des disparités entre les provinces. Dans  sept provinces (Ifrane, Tan Tan, Figuig, Sefrou, Taounate, Taza et Moulay Yacoub) des problèmes  d’accès à l’eau avaient été rapportés dont la moitié de la population souffre de dysfonctionnements au niveau du raccordement.

Pour remédier à cette situation, la secrétaire d’Etat a relevé qu’il existe un projet de loi pour surmonter ces dysfonctionnements à travers la réhabilitation territoriale des régions montagneuses. Une enveloppe de 700 millions de dirhams a été allouée à ce projet dédié en particulier aux zones montagneuses dans lesquelles le taux d’approvisionnement en eau potable demeure inférieur à la moyenne nationale.

Signalons que ce projet a été mis en place  en partenariat avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), les collectivités territoriales et la Direction générale des collectivités locales (DGCL) relevant du ministère de l’intérieur. Signalons que l’alimentation en eau potable figure parmi les priorités du programme de développement rural qui a été élaboré par le gouvernement pour la période 2016-2022. Sur les 50 milliards de dirhams qui ont été alloués à ce programme, 6 milliards de dirhams seront consacrés à l’alimentation en eau potable. Ce programme englobe également la construction de routes, l’ouverture et l’aménagement de pistes rurales et d’installations techniques (35,4 MMDH), la réhabilitation et remise en état des établissements de l’éducation (5 MMDH), la santé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *