Echange des permis de conduire : Plus besoin de vérifier leur authenticité

Echange des permis de conduire : Plus besoin de vérifier leur authenticité

Les ministères de la santé et du transport ont pris de nouvelles mesures pour l’échange du permis de conduire. Concernant la délivrance des certificats médicaux, la première mesure vise à impliquer davantage les médecins et plus particulièrement ceux du secteur  privé. «Notre objectif est de  faire participer un grand nombre  de médecins privés. Ainsi, les médecins du secteur privé qui souhaitent participer à cette opération doivent déposer un dossier comportant un imprimé à remplir, une photocopie de la carte nationale, le diplôme et une déclaration sur l’honneur.  Après le dépôt du dossier de demande au niveau des services provinciaux de santé, le médecin reçoit une formation de deux heures.  Celle-ci est dispensée par la délégation provinciale de la santé. Après la formation, le médecin reçoit dans les 48 heures un récépissé qui l’autorise à effectuer la visite médicale», explique  Mohamed Maghraoui, directeur des transports routiers. La seconde mesure porte sur l’augmentation des centres médicaux par le ministère de la santé. Ces mesures visent à faciliter l’accès des citoyens aux services médicaux et de réduire les délais de délivrance des certificats médicaux.   Quant aux listes des médecins publics et privés habilités à délivrer les certificats d’aptitude à la conduite, celles-ci  seront affichées à partir du lundi 2 avril 2012 aux niveaux des services provinciaux de la santé (centres d’examens médicaux pour le permis de conduire) et de l’équipement et du transport (centres immatriculateurs). Les citoyens désirant effectuer la visite médicale pour l’échange du permis de conduire  doivent se présenter  à partir de cette date chez les médecins  inscrits sur les listes affichées et dans les centres mentionnés ci-dessus.
S’agissant de l’échange du permis de conduire, le ministère de l’équipement et du transport a décidé de faciliter la procédure. «Dorénavant nous n’allons plus vérifier l’authenticité du permis de conduire. Nous nous baserons uniquement sur les données du document  présenté par le citoyen», indique M. Maghraoui. Et d’ajouter :  «Cette mesure démarrera à partir de lundi prochain». Auparavant pour échanger son permis, il fallait un «certificat d’authenticité» du  permis de conduire au service des mines qui a délivré le permis. Ce document officiel prouve que le permis appartient bel et bien au détenteur du permis et qu’il  ne s’agit pas d’un faux permis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *