Education à Asilah: Le collège Imam Assili et l’Athénée Royal Andrée Thomas de Forest scellent un partenariat

Education à Asilah: Le collège Imam Assili et l’Athénée Royal Andrée Thomas de Forest scellent un partenariat

Parmi les 740 élèves que compte l’Athénée Royal Andrée Thomas, une grande part de 80% est d’origine marocaine. «Du fait qu’une forte communauté marocaine s’est installée depuis plus de 50 ans en Belgique», a dit M. Evrard.

Enrichir et animer la vie scolaire et développer l’échange d’expertises et d’expériences au profit des élèves et des personnels enseignants du collège Imam Assili et l’Athénée Royal Andrée Thomas de Forest, qui est un établissement d’enseignement secondaire dans la région bruxelloise. Tels sont parmi les principaux objectifs d’une convention de partenariat liant les deux parties et dont la cérémonie de signature vient de se dérouler à Asilah.

Intervenant à cette occasion, le directeur du collège Imam Assili, Mohamed Dridar, a tenu tout d’abord à présenter à la délégation belge présente les condoléances et le soutien de l’ensemble des personnels et élèves de son établissement pour les attentats du 22 mars à Bruxelles, tout en dénonçant ces actes qui vont à l’encontre des valeurs humanitaires et islamiques et des pactes internationaux dûment ratifiés. Il a ensuite souligné l’importance de cette convention de partenariat, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de la coopération entre le Maroc et la Belgique. «Cette convention – qui vient d’être officiellement mise en œuvre à travers la présente visite de la délégation belge présidée par Marc Evrard, préfet de l’Athénée Royal Andrée Thomas, – sera bien entendu très bénéfique pour les deux  parties contractantes», a affirmé M. Dridar.

De son côté, M. Evrard a signalé que parmi les termes définis dans le cadre de la présente convention, figurent l’enrichissement et le partage d’expériences éducatives, l’élargissement de la culture scolaire ainsi que le développement du dialogue pédagogique pour les deux établissements scolaires. «Ce partenariat scolaire international profitera, en fait, autant aux élèves qu’aux enseignants, sans oublier les parents et la société civile», a-t-il précisé.

M. Evrard a souligné ensuite l’importance de l’Athénée Royal Andrée Thomas comme étant l’un des plus anciens établissements d’enseignement secondaire général et technique de qualification (créé en 1929).  Parmi les 740 élèves que compte l’Athénée Royal Andrée Thomas, une grande part de 80% est, a poursuivi l’intervenant, d’origine marocaine. «Du fait qu’une forte communauté marocaine s’est installée depuis plus de 50 ans en Belgique», a dit M. Evrard.

Construit pendant le protectorat espagnol, le collège Imam Assili, qui est considéré comme le premier établissement d’enseignement collégial de la ville, a bénéficié, ces dernières années, d’importantes opérations de réhabilitation et d’embellissement de ses locaux.  Mais il continue de souffrir du problème du surpeuplement, soit en moyenne 46 élèves par classe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *