Education nationale : 24.235 enseignants mutés au titre de l’année scolaire 2018-2019

Education nationale : 24.235 enseignants mutés  au titre de l’année scolaire 2018-2019

Le ministère de l’éducation nationale vient d’annoncer les résultats du mouvement de mutation au titre de l’année scolaire 2018-2019.

Le ministère révèle qu’un nombre total de 24.235 enseignants sont concernés par des mouvements de mutation dont 14.631 dans l’enseignement primaire, 5.069 dans le secondaire collégial et 4.535  dans l’enseignement secondaire qualifiant. Par ailleurs, on notera que 6.376 demandes ont été notifiées dans le cadre du regroupement familial, dont  4.279  dans l’enseignement primaire, 938 dans le secondaire et 1159 dans l’enseignement secondaire qualifiant.

A l’instar des années précédentes, le ministère a annoncé la possibilité de déposer des recours contre ses décisions durant les 7 jours qui suivent la publication des résultats du mouvement de mutation sur son portail.  Signalons que le ministère a     lancé, du 5 au 18 décembre, le mouvement de mutation du personnel enseignant, suite à la détermination et l’actualisation du nombre d’enseignants selon les établissements scolaires, tout en prenant en considération tous les départs, l’élaboration d’une base de données relative au mouvement de mutation, la fixation des quotas additionnels de ressources humaines, ainsi que le traitement des demandes de mutation pour des raisons de santé.

Rappelons qu’un total de 23.143 enseignants du public a bénéficié du mouvement national de mutation des cadres du corps enseignant entre les directions provinciales au niveau national et les directions au sein de la région, au titre de l’année 2017. Ainsi, 20.798 enseignants ont été affectés aux destinations qu’ils ont demandées, tandis que les 2.345 cas restants ont été traités au niveau des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) en fonction des postes vacants et des requêtes. Le ministère a fait remarquer que 98% des demandes de rapprochement du conjoint ont été acceptées. Depuis 2005, le ministère de l’éducation nationale a institué  un mouvement annuel de mutation. Auparavant, les demandes étaient traitées au cas par cas et sur étude de dossier. Pour l’obtention d’une mutations, le candidat doit remplir plusieurs critères. Le système de notation prend en compte le lieu de travail, l’ancienneté et le cas social (les demandeurs de regroupement familial ou les fonctionnaires souffrant de maladie chronique). Des points sont accordés aux veufs et divorcés qui ont au moins un enfant de moins de 16 ans. Avant le verdict ,les données sont traitées et analysées par ordinateur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *