Education nationale : Hassad lance une nouvelle opération de retraite anticipée

Education nationale : Hassad lance  une nouvelle opération de retraite anticipée

Les enseignants ayant 30 ans d’ancienneté ont jusqu’au 13 octobre pour déposer leur dossier

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique lance une vaste opération de retraite anticipée au profit des enseignants. Une note ministérielle en date du 4 octobre 2017 a ainsi été adressée aux Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) et aux directeurs provinciaux. Cette opération concerne tous les cycles : primaire, secondaire et supérieur. Pour être éligibles, les enseignants doivent répondre à certaines conditions. Ainsi, les enseignants titulaires doivent justifier de 30 ans d’ancienneté à la date du 31 août 2018. Ils doivent déposer leurs dossiers du 4 au 13 octobre à l’adresse https://retraite.men.gov.ma.

Ces derniers ont la possibilité d’annuler leur demande tout au long de la durée fixée s’ils le souhaitent. Cette opération a lieu chaque année. La grande nouveauté cette année est qu’elle a été lancée plus tôt. En effet, le ministère a l’habitude de publier sa note au mois d’avril. L’opération a été lancée à l’avance pour déterminer les besoins en ressources humaines pour la rentrée scolaire 2018-2019.

«Dans  le cadre des mesures proactives visant le lancement de l’opération de préparation de la prochaine rentrée scolaire, les personnes désirant bénéficier de la retraite anticipée, de la mise en disponibilité ou être mutées pour des raisons de santé, au titre de l’année scolaire 2018-2019, sont invitées à formuler leur demande bien avant, pour permettre aux Académies régionales de l’éducation et de la formation de fixer leurs besoins effectifs en ressources humaines avant la fin du mois de novembre prochain», explique le ministère dans un communiqué publié samedi. Contrairement à ce qui a été relaté par certains sites d’information, la tutelle tient à signaler qu’il ne s’agit pas d’un programme de départ volontaire.

Rappelons que  le secteur fait face à une pénurie d’enseignants qui s’explique par le départ des professeurs à la retraite et la retraite anticipée. Selon la tutelle,  les départs à la retraite sont estimés à 12.000. Ainsi, les professeurs mis à la retraite sont au nombre de 9.000 et ceux bénéficiaires de la retraite anticipée de 3.000.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *