Education nutritionnelle : «Sehaty fi Taghdiyaty» débarque à Asilah

Education nutritionnelle : «Sehaty fi Taghdiyaty» débarque à Asilah

Après Ifrane, c’était au tour d’Asilah d’abriter, lundi 23 décembre, la cérémonie de remise des prix de la deuxième édition «Sehaty fi Taghdiyaty» au groupe d’élèves méritants et créatifs au niveau national. Ce concours s’inscrit dans le cadre d’un important programme nutritionnel lancé en 2003 en faveur de la diffusion de bons principes nutritionnels en milieu scolaire. L’édition 2013 s’assigne pour objectif «de récompenser les élèves ayant le mieux restitué, sous la forme d’une bande dessinée, les éléments retenus dans le cadre du programme nutritionnel Sehaty fi Taghdiyaty», selon les responsables de Centrale Laitière-Danone, entreprise initiatrice de ce concours en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Pour sa seconde édition, le prix Sehaty fi Taghdiyaty a connu la participation de 138 groupes au niveau du cycle primaire contre seulement 48 en 2012. Alors que 110 autres du cycle secondaire y ont fait part, en 2013, contre 100 au titre de l’année précédente. Un jury pluridisciplinaire a récompensé six établissements d’enseignement primaire et secondaire, notamment dans les régions de Meknès-Tafilalet, Taza-Taounate-Al Hoceima, Tanger-Tétouan, Chaouia-Ouardigha, Tadla-Azilal et Souss-Massa-Drâa.

En plus des lots attribués aux talents récompensés, la bande dessinée gagnante sera imprimée et distribuée au niveau des bibliothèques de tous les établissements scolaires bénéficiant du programme nutritionnel. Dans le cadre du projet «Sehaty fi Taghdiyaty», Centrale Laitière-Danone s’est engagée, en tant qu’entreprise citoyenne, pour la troisième fois consécutive, à la mise à niveau des écoles accueillant le lancement du programme nutritionnel.

Fondée en 1942, l’école Sidi Mohamed Ali Marzouk d’Asilah, qui a abrité, mardi 12 mars 2013, le lancement de la semaine nationale de la nutrition, «a bénéficié d’un projet de réhabilitation financé par Centrale Laitière», tient à préciser le délégué préfectoral de l’éducation nationale de Tanger-Asilah, Said Bellout.

Longtemps limité à une journée, le programme «Sehaty fi Taghdiyaty» se déroule depuis 2012 pendant une semaine, afin de donner au corps enseignant le temps nécessaire pour informer les écoliers sur la nécessité de s’alimenter de manière saine et équilibrée. Il s’est aussi généralisé au niveau préscolaire et aux établissements d’enseignement primaire privé. Dans le cadre de ce programme nutritionnel, plus  de 155.480 enseignants sont mobilisés pour donner des cours au profit de plus de 4 millions d’élèves de 20.000 établissements scolaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *