Égalité des sexes: Ce n’est pas pour demain

Égalité des sexes: Ce n’est pas pour demain

Tel est le constat global qui ressort du dernier rapport du Forum économique mondial sur la parité dans le monde. Au Maroc, la situation reste alarmante.  Sur 142 pays, le Royaume arrive à la 133ème place derrière la Tunisie (123 e), l’Algérie (126e), l’Egypte (129 e), l’Arabie saoudite (130e) et la Mauritanie (131e).

La Tunisie  est ainsi le premier pays maghrébin à garantir  une meilleure égalité entre les sexes que ses voisins. Rappelons qu’en 2013, le Maroc était classé 129ème sur 136 pays.  Ce rapport mesure l’écart entre les sexes concernant  les salaires, la participation au marché du travail, les emplois hautement qualifiés, l’accès à l’éducation, la représentation aux postes à responsabilité, l’espérance de vie et la proportion de femmes et d’hommes dans la population.

Cette étude montre que, dans le monde, les inégalités entre les femmes et les hommes ont très nettement reculé dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Ce qui n’est pas le cas du Maroc qui affiche de mauvais scores. Les disparités dans ces deux secteurs sont importantes. Dans le domaine de l’éducation, le Royaume occupe la 116ème place et la 126ème position en matière de santé. Dans le domaine politique, on note une certaine amélioration avec un plus grand nombre de femmes qui participent à la vie politique.

Le Maroc se classe  ainsi  à la 98ème position alors que l’année précédente, il occupait la 111ème place. De manière générale, il faut noter que  les inégalités en matière de participation à la vie politique restent très importantes. Les femmes comptent pour seulement 21% des décideurs politiques dans le monde, note  le rapport.

Dans ce classement sur l’égalité des sexes, les pays nordiques demeurent les sociétés les plus égalitaires dans ce domaine. L’Islande arrive en tête, suivie de  la Finlande, la Norvège et la Suède. Le Danemark grimpe de la huitième à la cinquième place. En queue de peloton,  on retrouve le Yémen.

Pour la neuvième année consécutive, le Yémen pointe en dernière position du classement de 142 pays sur l’écart des genres, devant le Pakistan, le Tchad, la Syrie et le Mali.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *