El Jadida : Fin de la cavale d’un malfrat

Les éléments de la brigade anti-stupéfiants de la police judiciaire d’El Jadida ont enfin mis la main sur un malfaiteur notoire qui a semé la terreur au sein des habitants de cette ville côtière. Il s’agit d’un jeune homme connu communément sous le nom de «Al Kannasse», autrement dit «le chasseur». Un nom qui lui a été donné par ses compagnons délinquants, après avoir perpétré plusieurs agressions et attaques à main armée. Ce dernier qui faisait l’objet d’une note de recherche depuis des mois, est arrêté, alors qu’il séjournait chez un proxénète de la ville. Les enquêteurs qui étaient sur ses traces ont profité de ce jour de ramadan pour mettre la main sur une personne qui n’hésitait pas à poignarder ses victimes à l’arme blanche et les délestait de leurs bijoux précieux et de leur argent, sans la moindre pitié. Ils ont saisi l’occasion de la rupture du jeûne pour se dépêcher à la maison où il demeurait. Il n’a été arrêté qu’après avoir résisté durant quelques heures. Il n’a pas hésité à menacer les policiers de vitriol, d’un couteau et d’une arme à feu. Avec une grande abnégation, les éléments de la police judiciaire d’El Jadida ont décidé de ne pas le laisser s’échapper cette fois . Il a été enfin arrêté en compagnie de trois autres jeunes hommes dont le proxénète et trois filles de joie, dont une mineure. Le proxénète, a aménagé son domicile depuis belle lurette pour servir les jeunes et leurs copines. «Al Kannasse», le proxénète, les deux jeunes hommes et les trois filles de joie dont la mineure ont été traduits devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vol qualifié, résistance à main armée, aménagement d’un lieu de débauche, relation extra-conjugale et détournement d’une mineure.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *