El Motassadeq clame à nouveau son innocence

El Motassadeq clame à nouveau son innocence

« J’ai été condamné à tort à quinze ans de prison », a déclaré le Marocain de 29 ans qui avait été reconnu coupable en février par un tribunal de Hambourg de « complicité de meurtres dans 3.066 cas », soit le nombre de victimes des attaques terroristes du 11 septembre. El Motassadeq s’était vu infliger la peine maximale. Lisant pendant dix minutes à haute voix une déclaration écrite devant les juges à Hambourg, il a ajouté: « il n’y avait pas de cellule de Hambourg. Les attentats n’ont pas été préparés à Hambourg mais par Al Qaïda (ndlr: le réseau terroriste d’Oussama ben Laden) en Afghanistan ». « Je n’y étais pas, je ne faisais pas partie » de ceux qui ont préparé les attentats, a-t-il martelé. « Tant que le tribunal ne corrige pas la base même de son jugement », El Motassadeq a estimé qu’il « n’y avait pas de sens à s’exprimer sur d’autres détails dans le cas Mzoudi ». La cellule de Hambourg, dont le fondateur était l’Egyptien Mohammed Atta, mort aux commandes de l’avion d’American Airlines qui s’est écrasé contre la tour nord du World Trade Center à New York, est selon les enquêteurs la base arrière des kamikazes du 11 septembre. Selon le Parquet fédéral allemand, cette cellule était divisée comme suit: trois kamikazes, trois personnes chargées de la logistique et deux autres dont le rôle reste vague, mais qui pourraient avoir été destinées à être kamikaze avant d’essuyer un refus de visa pour les Etats-Unis. Le procès d’Abdelghani Mzoudi, qui encourt jusqu’à 15 ans d’emprisonnement, s’est ouvert le 14 août et est prévu au moins jusqu’à début 2004.Le Marocain a décidé de rester silencieux au cours des débats. Il nie son appartenance à la cellule de Hambourg, admettant seulement avoir connu certains de ses membres mais pas leurs intentions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *