Élaboration d’un avant-projet sur les «employées de maison»

Élaboration d’un avant-projet sur les «employées de maison»

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a indiqué mardi que son département a pris l’initiative d’élaborer un avant-projet sur les « employées de maison », afin de combler le vide juridique dans ce domaine. Répondant à une question sur le phénomène «des employées de maison» du Groupe fédéral de l’unité et de la démocratie et celui de l’Alliance socialiste à la Chambre des conseillers, M. Rhmani a indiqué que cet avant-projet vise à organiser la fonction «des employées de maison» et à leur fournir une protection sociale et juridique. La structure de ce texte législatif, qui se trouve aujourd’hui dans sa phase finale, avant sa présentation au Parlement pour approbation, comprend les conditions de recrutement des employées de maison, leurs droits et les obligations des parties, l’âge d’emploi de cette catégorie, la rémunération, le contrôle et les moyens d’exécution ainsi que les mesures répressives. Le ministre a souligné que la mise en place d’un cadre juridique pour les employées de maison procède de l’intérêt qui leur est porté pour améliorer leurs conditions de travail et protéger leur dignité. Il a également noté que ce projet est une consécration des droits énoncés dans les conventions internationales comme la Convention internationale relative aux droits de l’enfant de 1989, la convention relative à l’âge minimum d’emploi et la Convention de l’Organisation internationale du travail concernant l’interdiction des pires formes de travail des enfants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *