Elections : La campagne de sensibilisation démarre

La campagne est fin prête. A partir de ce soir, les deux chaînes de télévision nationales commenceront à diffuser le film « sensibilisateur » quant à l’importance de la carte d’identité nationale. Il y aura aussi des messages radio (deux en arabe et un en amazigh).
L’opération est confiée à des professionnels de la publicité et de la communication. La diffusion des messages se fera essentiellement en langue arabe compte tenu de la population ciblée. Une large participation des électeurs s’avère prépondérante au mois de septembre prochain. Le souhait est partout affiché d’une transparence totale des scrutins. La requête émane de l’ensemble des partis politiques, qui prônent «l’assainissement» des listes électorales. Le souhait majeur est la transparence des élections. D’où l’appel à la refonte. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une refonte globale des listes électorales, car cette dernière est une garantie solide pour la transparence du scrutin ; mais sa mise en pratique demanderait beaucoup de temps et un dispositif matériel et humain important.
Il y aura quand même une révision exceptionnelle de ces mêmes listes. Celle-ci, a assuré le ministre de l’Intérieur, M. Driss Jettou, « permettra de parvenir aux mêmes résultats ». Elle favorisera l’actualisation de leur contenu, tout en veillant à les adapter à la réalité du corps électoral du pays. La réforme annoncée viserait, selon le ministre de l’Intérieur, à « garantir un environnement sain », l’objectif étant non seulement d’assurer la transparence des élections, mais également « la crédibilité des institutions législatives ».
Des objectifs qui passent par la préparation de garanties juridiques, judiciaires et administratives susceptibles de moraliser le processus électoral.
Le gouvernement fait preuve de « volonté » et de « mobilisation » allant dans ce sens. C’est ce qui émane des déclarations, multiples, des responsables gouvernementaux en charge du dossier. D’où l’intérêt de cette vaste campagne de sensibilisation au vote qui ciblera l’ensemble des citoyens marocains. En franchissant le cap de la communication politique, l’on peut miser sur une nouvelle conception de l’environnement électoral chez nos partis politiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *