Elyazghi déclare la guerre aux sacs en plastique

Elyazghi déclare la guerre aux sacs en plastique

Le Maroc en campagne contre l’invasion des sacs en plastique. Le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement prend finalement l’initiative et lance une campagne nationale pour contenir la marée des sacs en plastique.
Ainsi, plusieurs villes profiteront, du 3 au 10 juin, de campagnes de collecte et d’élimination des sacs en plastique. Initiées en collaboration avec l’Association professionnelle des cimentiers, ces campagnes se dérouleront en fait dans et aux alentours des villes où sont implantées des unités de production de ciment. Dix sites ont ainsi été identifiés pour le déroulement de cette opération, à savoir Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Oujda, Agadir, Tétouan, Safi et Laâyoune, indique un communiqué du ministère.
Ces campagnes, qui seront menées par des volontaires encadrés par les collectivités locales, les associations de développement durable et les sociétés de gestion des déchets, visent à récupérer, à éliminer proprement une partie des déchets qui nuisent à l’environnement et défigurent le paysage et à sensibiliser la population aux dangers que représentent ces déchets.
Il était temps. Le Maroc produit en effet entre 2 et 3 milliards de sacs en plastique annuellement, dont la majeure partie finit dans la nature. Ainsi, des milliers de sacs en plastique, noirs pour la plupart, pendent lamentablement sur les branches des arbres, se massent au bord des routes et se répandent dans les champs. Le spectacle est pour le moins inconvenable.
L’impact sur l’environnement naturel et urbain de ces innombrables sacs en plastique est par ailleurs indéniable : le sol est pollué au fur et à mesure qu’ils se décomposent, les réseaux d’égouts sont endommagés, sans compter la gêne visuelle qu’ils représentent. Une gêne d’autant plus persistante quand on sait qu’un sac plastique ne se décompose qu’au bout de plusieurs centaines d’années. Il était finalement temps que le département chargé de l’Environnement prenne finalement une telle initiative. Sous d’autres cieux, les sacs plastiques fins sont tout simplement interdits et les sachets plus épais taxés lourdement. Et à l’heure où plusieurs pays multiplient les hardiesses pour mettre fin à ce problème, le Maroc piétine encore rien que pour cesser de fabriquer et de commercialiser les fameux sacs en plastique « noirs ». Le Maroc avait en effet parlé d’interdire ces sacs en plastique. Le projet est cependant resté dans les tiroirs.
Mais il semblerait que le département chargé de l’Environnement soit passé à la vitesse supérieure en cherchant plutôt des solutions alternatives. Dans cette perspective, le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement organise ce 7 juin à Rabat, une journée d’information sur le sac en plastique biodégradable au cours de laquelle sera présenté le produit destiné à remplacer progressivement l’actuel sac en plastique fourni aux clients de certaines grandes surfaces. Les travaux de cette rencontre seront axés essentiellement sur le plan d’action préparé par le ministère pour la gestion des sacs plastiques au Maroc, la solution des sacs plastiques dégradables, l’expérience du passage au dégradable en France et les témoignages de certains chefs d’entreprises concernés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *