En Italie, la diaspora marocaine investit à foison

En Italie, la diaspora marocaine investit à foison

On compte plus de 60.000 entrepreneurs d’origine marocaine en Italie. Ce chiffre a fait qu’ils soient en tête de liste des communautés étrangères ayant monté et mené leurs propres projets d’entreprises.

C’est ce qui a été dévoilé jeudi à Rome lors d’une conférence internationale qui porte sur l’immigration et dont le thème était «Un nouveau plan Marshall USA-UE pour la Méditerranée : développement économique et politique de coopération».

D’après les résultats d’un rapport sur les flux migratoires en Italie réalisé annuellement par le Centre italien des études et de recherches (IDOS), «le nombre des immigrés réguliers en Italie atteint 5 millions, dont 500 mille sont des entrepreneurs».

Intervenant lors de cette conférence, les chercheurs de ce Centre ont expliqué que la communauté marocaine reste à aujourd’hui la plus dynamique en termes d’entrepreneuriat.Le nombre d’entrepreneurs marocains en situation régulière est estimé à plus de 60.000. Ce chiffre est deux fois inférieur pour les Albanais et dépasserait de loin les immigrés d’origine tunisienne et égyptienne, estimés à un peu plus de 14.000.

De façon globale, en Italie,  le nombre des entreprises tenues par un étranger a augmenté de 51,1% entre 2007-2011. Il est ainsi passé de 165.144 à 249.464 au bout de cinq années seulement. Dans ce tableau, la création d’entreprises chez la diaspora marocaine a été la plus remarquable avec une évolution de 61,1% sur la même durée. Le rapport en question indique que cette montée en flèche s’est naturellement répercutée sur leur incidence, le portant de 14,3 à 16,5%.

Seul hic, il paraît que parmi les 41.223 projets recensés à fin 2011 et qui ont été menés par des Marocains, dans 90% des cas, le patron est de sexe masculin. Au total, les entreprises détenues par des patrons étrangers en Italie sont au nombre de 249.464 entreprises.

Dans ce même sens, il est à noter que ce «phénomène reste principalement concentré dans certaines régions du pays et dans certains secteurs de l’activité économique», ont fait savoir les intervenants pour qui, ce plan Marshal est destiné à «favoriser notamment l’insertion des immigrés, le développement d’activités économiques dans leurs pays d’origine et, partant contribuer, à travers eux, à l’extension internationale des entreprises italiennes». Il s’agirait, concrètement, d’assurer un accompagnement en mesure de favoriser l’émergence d’un tissu entrepreneurial solide notamment en la période de crise qui frappe l’Europe.

A noter également que la conférence internationale en question a été l’occasion pour de hauts responsables politiques en provenance de plusieurs pays ainsi que des hauts fonctionnaires italiens, des représentants d’organisations internationales et des universitaires et chercheurs pour se pencher sur un projet de recherche et de développement autour de l’identité et du développement dans la Méditerranée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *