En ligne avec Iñigo Serrano Chacon

En ligne avec Iñigo Serrano Chacon

Fin stratège. Réfléchi. Perspicace. Les qualificatifs des collaborateurs d’Iñigo Serrano Chacon, directeur général de Méditelecom, ne manquent pas. Tous décrivent un manager qui prend son temps et qui ne recule devant aucun obstacle lorsqu’il a un objectif en vue. En fonction officiellement depuis le 7 septembre 2005, Inigo Serrano ne se départit jamais de son calme, quelles ques soitent les circonstances.
Une apparence sereine qui cache cependant un volcan. Dès qu’il s’agit de télécommunications, le doux cours d’eau se transforme en torrent de paroles, de chiffres et surtout d’objectifs commerciaux et stratégiques à atteindre. Avec un charmant accent ibérique, il pourrait passer des heures à parler de Méditel, sa fierté, et celle de son groupe Téléfonica qu’il a intégré après un passage chez plusieurs constructeurs d’infrastructures télécoms en Espagne et en France.
Au sein du géant espagnol, il a eu de nombreuses expériences, piloté beaucoup de projets et dirigé plusieurs équipes. Pendant plus de deux années, il a exercé, à Téléfonica Moviles (Espagne) des fonctions à vocation stratégique (développement de stratégies d’affaires pour les produits et services GSM) ainsi que commerciale (développement et déploiement de modèle d’affaires pour vendre les produits et services auprès des PME). Plus tard, il prend en charge le développement des affaires de Téléfonica Moviles dans la zone Europe, Proche Orient et Afrique.
Des missions qui vont même s’étendre jusqu’en Chine. A Pékin, ce manager polyglotte (parle couramment l’Espagnol, le français et l’anglais), occupe les fonctions de directeur général du développement d’affaires de l’opérateur ibérique en Asie. De son expérience chinoise, M. Serrano garde beaucoup de choses, comme par exemple ce chiffre qui fait rêver de plusieurs millions de nouveaux clients GSM par mois. «De quoi susciter les convoitises de tout opérateur de télécoms de part le monde», explique le directeur général. Il n’y reste que quelques mois, de janvier à septembre 2005, puisque d’anciennes amours ont appelé Inigo Serrano en Méditerranée. L’opérateur de télécoms est une vieille connaissance de cet ingénieur lauréat de l’Université Polytechnique de Madrid et détenteur d’un MBA du collège des ingénieurs de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées à Paris.
Il a été chef de projet pour l’obtention de la 2ème licence mobile, alors qu’il était directeur du développement d’affaires à Telefonica Moviles. Et dès la création de Médi Telecom, il a été membre de son Conseil d’administration pendant deux années. «Avec l’obtention de la deuxième licence du fixe, c’est un nouveau défi qui se lance  à Méditel», commente, non sans fierté, ce quadragénaire, père de trois enfants, pour qui la famille passe avant tout. Il n’a ainsi pas hésité à écourter un séjour à Paris à l’occasion de l’ouverture de la représentation commerciale de son entreprise, action hautement stratégique dans le développement des activités fixe de Méditel, pour maintenir le sens de la famille.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *